Cie Fabienne Berger

Cie Fabienne Berger

Fabienne Berger développe, depuis 1985, un langage remarqué pour sa singularité. Sous le label compagnie fabienne berger, 45 créations – plusieurs fois distinguées* – ont déjà fait l’affiche de théâtres ou festivals en Europe (France, Allemagne, Belgique, Autriche, Italie, Espagne, Portugal, Hongrie, Bulgarie, Lituanie, Roumanie, Tchéquie) en Russie, Arménie, Liban, USA, Chili, Uruguay, Afrique du Sud, et foulé la plupart des scènes helvétiques »*2.

Ses premiers travaux, Intemps passe (1985) Trop Petite (1986) Les Figurants (1988), Les Cavernes du Ciel (1991) Homme à Terre (1993) et Demain (1996) fondent une esthétique et un vocabulaire en marge des standards académiques qui lui vaudront l’étiquette d’ « enfant terrible de la danse suisse ». Avec Emlék (Nevess Remegve), créé à Budapest, en 1998, pour l’inauguration du centre d’art contemporain Trafò, elle développe, avec ses complices artistiques, un procédé qui croise mouvement et musique originale mixée en direct, avec des projections vidéo confondant prises en direct et images enregistrées. L’univers esthétique est dès lors comme ancré dans la thématique. Les pièces, performances et films vidéo qui suivront s’intéressent à la puissance de l’image dans notre environnement contemporain et à son incidence sur notre façon d’habiter le corps. Elle questionne les nouveaux comportements nés de la technologie de communication qui fragmentent notre perception du monde, en plaçant la corporéité au centre de ses interrogations. Une démarche qui culmine avec une caricature de notre rapport à l’écran dans Screen Sisters (2008) où trois danseuses, se tiennent dos au public, face à un écran géant, pour communiquer entre elles via leurs images live projetées sur l’écran. Avec Avril en Mai (2003), Lien (2005) puis Elle(s) en 2007 et Twist Twice (2010), la chorégraphe complexifie sa recherche entre écriture et improvisation, dans le cadre de la représentation. La matière chorégraphique est ré-interprétée à vif, sur scène, par chaque danseuse ou danseur, sollicitant chez elle ou chez lui, une intelligence de l’écoute dans son rapport à l’autre et à l’environnement. Depuis Floating Tone (2011) la technologie vidéo se fait rare pour laisser au mouvement l’espace de jouer seul avec les mécanismes de la vision. La chorégraphe creuse son vocabulaire gestuel, cultive le double sens et se plait à jouer d’un corps qui sans cesse se redéfinit dans des figures qui articulent l’attention intérieure avec l’extérieur. Cette porosité entre territoire intime et collectif se conjugue souvent au pluriel pour questionner le Je dans le Nous. Jusqu’à explorer le mouvement d’ensemble dans son organicité. Avec cette question récurrente : comment embrasser une réalité multiple tout en restant au centre de sa sensation propre ?

Pièces récentes : Les Arbres Pleurent-Ils Aussi ?(2015) Territoire2 (2016), Turn Out (2017) et Le dernier qui s’en va laisse la lumière (allumée)(2018).

*notamment : Prix romand des spectacles indépendants pour HOMME A TERRE en 1996. Deux fois finaliste aux Rencontres chorégraphiques internationales de Bagnolet-Paris avec LES FIGURANTS en 1988 et INSTEMPS PASSE en 1985. Premier prix solo au concours international de chorégraphie de Nyon et prix de la Ville de Vernier-Genève pour ET L’AUTRE, en 1983. Cahier d’artiste consacré à Fabienne Berger et publié par Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture en 2004. Prix culturel de l’Etat de Fribourg en 2002. Prix jeunes créateurs décerné par la Fondation vaudoise pour la promotion et la création artistiques en 1989. Lauréat de la bourse de la Société Suisse des Auteurs (SSA) pour la création chorégraphique TERRITOIRE2 en 2015. Lauréat de la bourse de la Société Suisse des Auteurs (SSA) pour la création chorégraphique PHREN en 2012.

*2 notamment : Gessnerallee et Rote Fabrik à Zurich, Dampzentrale à Berne, Tanz in Winterthur, Kulture Kaserne et Roky à Bâle, Théâtre de Saint Gall, Théâtre de Lucerne, ADC Genève, Théâtre du Passage à Neuchâtel, TPR et ABC à La Chaux de Fonds, Les Halles de Sierre, Belluard Festival et Equilibre-Nuithonie à Fribourg, Théâtre Benno Besson à Yverdon, Théâtre Arsenic, Opéra de Lausanne, Théâtre Sévelin 36, Théâtre de Vidy-L, Théâtre 2.21, Festival de la Cité, Théâtre de L’Octogone, Pully.

Informations Complémentaire

© Mario Del Curto

Adresse

rue Marterey 36
CH-1005 Lausanne

Téléphone

+41 (0)21 351 30 63

Email(s)
compagnie@fabienneberger.ch
Chorégraphe(s)
Fabienne Berger