Association Vaudoise de Danse Contemporaine
Rte de Genève 57 // Case postale 21 // 1001 Lausanne
T: 021 661 22 53 // 021 661 22 54
LE BUREAU EST OUVERT DU LUNDI AU VENDREDI
 
 
 
 
 
 
 

Spectacles

 

ACTUALITES DE L'AVDC

 

A l’occasion de son 10ème anniversaire, la Fête de la Danse lance un appel à projet destiné aux artistes suisses ou résidant en Suisse, sur le thème de « La danse en perspective ». 15 à 25 projets seront retenus, lesquels rayonneront chacun dans plusieurs villes de Suisse durant le week-end de la Fête, du 8 au 10 mai 2015.

CALL FOR APPLICATIONS

The Fête de la Danse / Tanzfest / Festa Danzante is looking for engaging, bold and surprising projects for its next edition taking place from May 8 to May 10, 2015.

Initiated in 2006 in Zurich, the Fête de la Danse / Tanzfest / Festa danzante is now established in over twenty Swiss cities. Together they celebrate dance in all its forms - in theaters, cultural centers or in public space - with shows, performances, dance classes and dancing parties.

To celebrate the 10th anniversary, the Festival is calling for projects from Swiss artists or residents in Switzerland based on the 2015 theme of the Festival: "Dance in perpective". The propositions could for instance put the public in an unusual relationship with dance, challenge its representation of dance, or the projects could present dance in an unexpected context or from an unusual perspective. Feel free to interpret the theme and be creative! Small scale performances will be selected and presented in at least 2 and up to 5 cities among the expected 23 participating cities.

Selection
The selection of 15 to 25 projects will take place till end December by the programmers of the expected 23 participating cities (Baden, Basel, Bern, Brig, Carouge, Fribourg, Geneva, La Chaux-de- Fonds, Lausanne, Lucerne, Lugano, Neuchâtel, Meyrin, Monthey, Poschiavo, Saignelégier, Sierre, St.Gallen, Vernier, Vevey, Yverdon-les-Bains, Zug, Zurich).

Files to send:
A form is to be completed in English, to be downloaded on our website www.fetedeladanse.ch and be sent together with the bios of the participants. If you want to, you can also send in addition a project dossier, photos and videos. Please send all your files via email to application@dastanzfest.ch.

 
Communiqué /// FORUM DANSE
7-8.11.2014 /// Arsenic et Théâtre Sévelin 36 /// Lausanne

Reso, Danse Suisse et la Fondation Pro Helvetia vous invitent au second Forum Danse les 7 et 8 novembre 2014, aux théâtres Arsenic et Sévelin 36 à Lausanne.

Les quatre thèmes principaux du Forum seront traités par des discussions sous forme de podiums et par des présentations de pratiques exemplaires éclairant les thèmes sous différentes perspectives :
- Tournées en Suisse;
- Insertion professionnelle;
- Place du public au théâtre;
- Ensembles institutionnels / compagnies indépendantes.

Anne Bisang, Guilherme Botelho, Tobias Brenk, Anna Bürgi, Gilles Jobin, Walter Küng, Kathleen McNurney, Cathy Marston, Patrick Müller, Yann Riou, Isabella Spirig, Cathy Sharp, Cyril Tissot, Lilo Weber, Richard Wherlock ainsi que de nombreux autres invités seront impliqués dans les différents débats qui prendront place tout au long des deux journées.

Venez à Lausanne pour faire part de vos idées et de vos expériences, découvrir les points de vue d'autres acteurs et réfléchir ensemble à l'avenir de la danse.

L'AVDC collabore à l'organisation de cette seconde édition et présentera, à cette occasion, les grandes lignes du Panorama de la danse vaudoise: démarche, enquête de terrain, pistes de réflexions, perspectives 2015.

Inscription via le le site www.forumdanse.ch jusqu'au 20 octobre 2014.


En soirée
Le Forum vous offrira non seulement la possibilité de parler de danse, mais également d’en voir. En effet, du jeudi au samedi, les théâtres Arsenic, Sévelin 36, Octogone et Vidy présenteront une palette diversifiée de pièces de danse suisse et internationale.

 
Les Rendez-vous de l'AVDC /// La médiation et son financement
28.11.2014 et 15.12.2014, 16h30-18h /// Théâtre Sévelin 36, Lausanne

Tout au long de l’année, l’Association vaudoise de danse contemporaine (AVDC) organise une série de « Rendez-vous », conçus tels des espaces d’information, de réflexion et de débat. Les Rendez-vous de cet automne abordent la question de la médiation et de son financement en invitant lors de deux rencontres Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture, ainsi que le Service des affaires culturelles du canton de Vaud.

Vendredi 28 novembre avec Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture
Intervenante: Felizitas Ammann, responsable danse à Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture

Depuis 2012, la Loi sur l’encouragement de la culture attribue à Pro Helvetia la tâche de soutenir des projets de médiation en Suisse. Dans ce cadre, la fondation a lancé un vaste programme consacré à la médiation culturelle dont sont issus notamment l’association Médiation culturelle suisse, ainsi que la publication électronique Le temps de la médiation. Elle participe également au soutien financier de projets de médiation culturelle.
Felizitas Ammann, responsable danse à Pro Helvetia, présentera à l’occasion de ce rendez-vous les modalités de dépôt de dossiers, ainsi que les critères d'attribution de financements.


Lundi 15 décembre avec le Service des affaires culturelles du canton de Vaud
Intervenantes: Sophie Donche Gay, adjointe au Service des affaires culturelles du canton de Vaud, et Myriam Valet, médiatrice culturelle

Dans le cadre de la nouvelle loi sur la vie culturelle et la création artistique (LVCA), la Commission cantonale de sensibilisation à la culture et de médiation culturelle pourra préaviser dorénavant sur des demandes de médiation culturelle concernant aussi bien la danse que d'autres formes d'interventions artistiques. Elle aura à sa disposition un fonds, intitulé “Fonds pour la sensibilisation à la culture”.
Ce nouveau contexte législatif et les modalités de demande seront précisés lors de cette rencontre.

Informations et inscriptions: AVDC, 021 661 22 54, info@avdc.ch
Entrée libre sur réservation

 

Pour la saison 2014-2015, l'AVDC a le plaisir de compter deux nouveaux partenaires privilèges:
- L'Oriental-Vevey, Scène du bout de la ville, www.orientalvevey.ch;
- Le Reflet - Théâtre de Vevey, www.lereflet.ch.

En votre qualité de membre de l'AVDC, vous bénéficiez désormais de tarifs préférentiels dans ces deux institutions.

Retrouvez l'offre des 15 partenaires privilèges sur www.avdc.ch : rubrique Association > Partenaires.

 

ACTUALITES DES COMPAGNIES VAUDOISES

 
"La première impulsion pour ce projet a été la découverte au musée du Quai Branly à Paris d'un objet rituel pour les cérémonies de mariage en Papouasie Nouvelle Guinée. Les deux époux portent chacun une coiffe qui les relie par une structure en bois. Celle-ci les maintient face à face ou dos à dos et en même temps à plusieurs mètres de distance. Cet objet m'a immédiatement projetée dans un imaginaire de danses.(...)". Pour ce duo,Yasmine Hugonnet s’intéresse au moment de la célébration de L’Union, par les mises en scène humaines, l’écriture des corps qui symbolise le lien et l’installent dans le réel.
 
Mesmer est une performance électroacoustique pour une danseuse butoh et un musicien dans laquelle la danseuse est munie de capteurs piézoélectriques et électromagnétiques. Le son est ensuite traité et spatialisé sur divers émetteurs DIY. En jouant avec la qualité du sol et les champs électromagnétiques présents sur place, la performance met en avant le potentiel sonore du lieu investi. Le musicien, présent dans l’espace scénique, contrôle et modifie les sons émis par la danseuse en mouvement en se servant d’effets, générant ainsi des textures sonores différentes. La danseuse suit une trame dramaturgique empruntée aux essais de magnétisme du 18e siècle mais s’inspire également de l’ambiance du lieu. Aspect des murs, taille de l’espace, proximité avec le public : tous ces éléments sont exploités par la danseuse afin de donner vie à la performance.
 
QUANTUM est une pièce pour six danseurs, inspirée de la résidence Collide@CERN-Geneva que Gilles Jobin a effectuée au sein du plus grand laboratoire de physique des particules du monde. QUANTUM intègre une collaboration avec l’artiste visuel Julius von Bismarck (DE) qui adapte son installation lumino-cinétique Versuch Unter Kreisen pour la création lumière. La musique est créée par la compositrice Carla Scaletti (USA) à partir de données réelles du LHC et les costumes sont conçus par le créateur de mode et artiste visuel Jean-Paul Lespagnard (BE).
 
A+B=X ou trois corps-sculptures évocateurs de nos propres fantasmes. Gilles Jobin s’inspire de la complexité de l’esprit humain et de sa relation avec le corps. Une équation corporelle qui se joue de tout langage prédéfini et questionne les fondements de la représentation des corps.
Corps hybrides démystifiés où l’identité est dérobée et la sexualité brouillée. Les corps androgynes, baignés d’un voile de lumière obscure, contrastent avec les sonorités industrielles qui rythment les images. Les corps nus se nouent, se contorsionnent, se meuvent, se figent et se délacent dans une intense plasticité indolente.
 
Solographies /// Cie Linga
11.11.2014 /// Corpi in Movimento Festival /// Sassari (IT)
Solographies tire son inspiration d’un travail ad personam, dédié à dévoiler les différentes facettes des artistes interprètes, de ces êtres fragiles et bouleversants qui se donnent corps et âme lorsque le rideau se lève. Profonde et éternelle confrontation entre l’artiste et la scène, l’artiste et le public, l’artiste et lui-même, le solo est aussi le lieu privilégié du dialogue entre chorégraphe et interprète. Un retour à l’essence même de la danse, une exploration profonde des différentes facettes de l’artiste, de l’être scénique.
 
We are not I /// Cie Linga
We are not I est une courte pièce pour une danseuse. Lorsque Ai Koyama est sur scène rien est vraiment ce qui semble être. Elle traite le geste comme un mouvement sensible, comme quelque chose d’authentique, un événement qui suspend le temps.
 
Concerto, sur une œuvre pour clavecin de J.S. Bach, est une réunion de fin de millénaire, une partie à quatre, se jouant sur, sous et autour d’une table imposante, qui représente l’unique point fixe au centre d’un tourbillon de dynamiques et de distensions des corps.
L’échange relationnel complexe qui intervient entre les quatre personnages est rythmé par les tempi de Bach : parfois implacables, rapides, parfois lents et dilatés, se mêlant en une explosion d’accélérations d’énergie et de rapports passionnels déchirants. Comme dans une allégorie intemporelle de la discussion, des divergences et des contraires, les quatre personnages se battent jusqu'à l’épuisement, jusqu’à la dernière note, jusqu'à l’obtention d’une vision commune et d’un accord mutuel.

 
Amauros (vidéo) /// Cie Nicole Seiler
L'audiodescription est un procédé qui permet de rendre accessible des films, des spectacles ou des expositions aux personnes non-voyantes ou malvoyantes grâce à un texte en voix-off qui décrit les éléments visuels de l'œuvre. Pour le spectacle Amauros, Séverine Skierski, audiodescriptrice pour le cinéma et le théâtre, a enregistré plusieurs descriptions de chorégraphies. Ces descriptions sont reprises ici et montrées en projection vidéo.
 
Octavio de la Roza met ici en scène et en rythme une pièce qui ouvre le champ d’un thème pourtant si éculé (Adam et Eve) avec l’élan nouveau du couple amoureux pour la première fois. Voyage fragile et puissant dans les contrées mitoyennes de la danse et des arcanes des coeurs épris.
 
NéONS, Never Ever, Oh! Noisy Shadows /// Cie Philippe Saire
Conçu comme une forme légère avec deux danseurs, des journaux lumineux et des néons pour seules lumières, NéONS se veut une pièce proche des arts plastiques, à l’instar de Black Out (2011). Dans NéONS, Philippe Saire retrouve des matériaux qu’il avait déjà utilisés par le passé : les journaux lumineux et les néons. Ceux-ci forment la lumière, le décor et le subtext de la pièce. Ils découpent des scènes dans la pénombre et sont le cadre physique et langagier d’une chorégraphie sombre et parfois ironique sur l’intimité et la séparation. Cette suite de tableaux et « étude » sur la lumière rapprochent une nouvelle fois le chorégraphe des arts plastiques, domaine qui l’intéresse depuis longtemps.
 
Utopia Mia (Open studio) /// Cie Philippe Saire
Création pour 5 interprètes, Utopia Mia, c’est le rêve enchanté d’une île où tout peut être recommencé, où les mouvements des danseurs sont porteurs de changement sensible, où la musique sublime les idéaux, juste là, sur scène, à portée de main.
 
Playground se situe au carrefour d’une performance de danse et de multimédia, naissant de la relation du mouvement et du son à l’image, transformée en signaux lumineux et projetée à l’écran. Trois danseurs, happés dans un jeu de réflexe, établissent progressivement des règles de plus en plus complexes, où les tours de force entrainent une réelle prise de risque et de pouvoir. Leurs gestes et les sons qu’ils produisent génèrent le visuel vidéo qui sert d’unique éclairage pour les danseurs et les spectateurs.
 
31.10-1.11.2014 /// Südpol /// Lucerne
Underground impose une ambiance qui s’inspire autant du peep show que des peintures érotiques orientales qui illustrent le Kâmasûtra pour y puiser une réflexion sur l’architecture des corps. Dans un silence quasi total, et avec douceur, le duo de danseurs met en lumière la problématique du voyeurisme avec lequel nous sommes régulièrement confrontés, que ce soit par nos propres actions ou par celles d’autrui.
 
Fontaine, je boirai de ton eau /// Cie Utilité Publique
Fontaine, je boirai de ton eau est une création de danse contemporaine ludique et poétique, à destination du jeune public et accessible dès 7 ans. Les chorégraphes Corinne Rochet et Nicholas Pettit abordent ici le thème de la vanité en s’inspirant librement de trois fables de Jean de la Fontaine: Le corbeau et le renard, La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf et Le lièvre et la tortue.
 
Continuum tente d’illustrer le temps par le mouvement, il l'expérimente : en l’arrêtant, en ralentissant sa progression, en le faisant aller en arrière… La chorégraphie représente aussi le fait que le temps est relatif, les danseurs n’évoluent donc pas nécessairement dans les mêmes systèmes spatio-temporels. Le temps d’une pièce, le temps de prendre le temps, le temps de donner son temps. Un instant de 2014.
 
Becoming is a patchwork that was specially developed for a charity gala for the benefit of Alzheimer’s disease research. This performance is organized by Eric Gautier and the Gautier dance.
 
Vouloir c'est Pouvoir /// Cie Igokat
On attend, on attend, on attend toujours. Nous vivons souvent dans l'attente de pouvoir un jour réaliser nos rêves et confronter nos peurs. Savoir oser, oser risquer, risquer pour obtenir ce que l'on désire. Sept danseurs réaliseront sur scène un de leurs rêves. Ils oseront chacun à leur tour, danser un moment de cette vie qu'ils auraient voulu vivre. Faut-il vivre sans rêver ? Rêver sans vivre ? Ou vivre ses rêves ?
 

ACTUALITES DE NOS PARTENAIRES PRIVILEGE

 

Avec le passedanse, vous obtenez des réductions de 20 à 50% sur le prix des places de chacun des spectacles programmés. Il est valable pour toute la saison 2014-2015, d'août à juillet. Il coûte 20 francs suisses (prix unique).

La 19e saison du passedanse réunit toute la programmation chorégraphique de l’adc (association pour la danse contemporaine), la Bâtie – Festival de Genève, le Festival Antigel, Château Rouge (Annemasse), le Théâtre Forum Meyrin, le Théâtre de l’Usine, le Grand Théâtre de Genève, le Service de la Culture de Vernier et l’Esplanade du Lac (Divonne-les-Bains). Sur présentation du passedanse 14/15, vous bénéficiez d’un tarif préférentiel pour les spectacles de danse, ou d’une bonne surprise, dans les lieux associés (sur Vaud: Théâtre Sévelin 36, Arsenic, Théâtre Vidy-Lausanne, l'Octogone).

Vous pouvez obtenir le Passedanse aux billetteries des lieux partenaires (Salle des Eaux-Vives, Salle des Fêtes de Vernier, Grand Théâtre de Genève, Théâtre Forum Meyrin, Esplanade du Lac, Château Rouge, Théâtre de l'Usine) les soirs de représentation.

 
Conçu comme une forme légère avec 2 danseurs, des journaux lumineux et des néons pour seules lumières, NEONS Never Ever, Oh ! Noisy Shadows traite de l’intimité et de la séparation. Une pièce proche des arts plastiques, dans la lignée de Black Out (2011). Le mouvement est ciselé, intense, parfois d’une violence sourde. Allié à la voix de Maria Callas, il sert une chorégraphie marquante par ses contrastes: forte et intime, froide et violente, investie non sans être ironique.Les journaux lumineux et les néons forment la lumière, le décor et le sous-texte de la pièce. Ces derniers découpent des scènes dans la pénombre et produisent des nuances de gris insoupçonnées.
 
10.10.2014 /// OPEN STUDIOS
Le Théâtre Sévelin 36 ouvre les portes des répétitions des compagnies programmées en résidence. Le public est ainsi invité à découvrir les étapes de travail des artistes sur les lieux de création. Ces moments de partage autour d’une œuvre en devenir, permettent au public de toucher de près les mécanismes de la création artistique.

Retrouvez les Open studios à venir ci-dessous, rubrique "La médiation en danse".

 
«Carrefour où se mélangent nourriture, voix, souffle, mots, salive, la bouche est un lieu de circulation où l’intérieur et l’extérieur, le moi et l’altérité se rencontrent, se goûtent, se jaugent, s’échangent, s’ingèrent. En saisissant cette métaphore comme moteur chorégraphique, Boris Charmatz balise un champ général de l’oralité : pâte mâchée, avalée, la matière physique se fait mixture proliférante. Ça bouffe, ça chante, ça se goûte, s’entremêle, ça rayonne de bouche en bouche jusqu’à envahir tout l’espace.» (Gilles Amalvi)
 
«Une étape réussie dans le rapprochement sur la route From B to B que le Suisse basé à Bruxelles Thomas Hauert et la Catalane basée à Barcelone Àngels Margarit ont empruntée ensemble. Une joyeuse conversation en voix off annonce les règles des jeux de mots… Un des buts de ce jeu sur scène sera d’atteindre “Angels” à partir de “Thomas”… Mais ce n’est pas aussi prévisible que cela. Merveilleusement plus complexe. Le jeu anagrammatique de Thomas Hauert et Àngels Margarit ne s’épuise pas dans ce puzzle [… ] On vit l’expérience de leur danse. De façon ludique, ils se transforment, étincelants d’intelligence et d’esprit. Une fois parti dans le voyage, le spectateur suit ce couple à travers ses métamorphoses jusqu’à ce qu’ils s’affrontent dans un duo merveilleusement ailé comme la lune fait face au soleil, elle dans la lumière, lui dans la pénombre. “J’aurais pu regarder pendant une heure de plus”, dit un homme à son voisin derrière moi, et il exprime tout haut ce que chacun ressent.» (Katja Schneider, Tanz)
 
Aller vers soi. Vers ce qui fait son unicité, sa singularité et sa beauté. Aller vers soi sur scène, ne pas se laisser enfermer dans les pièges de la représentation. Aller vers soi en dansant. Aller vers soi en s’aimant. Trois femmes creusent leurs âmes et courbent leurs corps donnant à voir ce qu’elles ont de plus précieux, sincérité aiguisée comme une lame, brillante comme un diamant. Interprètes aux univers originaux contrastés, elles dansent seules et dialoguent parfois les unes avec les autres, mouvements fluides ou soudainement cassés.
De la femme fatale à la femme enfant, de la femme conquérante à la femme fragile, de la femme élégante à la femme pratique, elles jouent et se jouent des clichés. Seule à seule, les femmes exultent et font émerger l’essence d’elles-mêmes. En trio, elles s’unissent et se déhanchent dans une sensualité engageante ou s’affrontent avec le feu qui caractérise le style Linga. Puis, elles se retrouvent aimantes et conciliantes, image d’une société idéale qui intègre les différences sans les effacer.

 
Autour du comptoir d’un bar qu’on pourrait trouver à New York, six personnages évoluent vivement au son d’un phonographe où tournent quelques vinyles grésillants. Tout semble les pousser à bouger et à interagir. Outre des scènes mimées du plus haut comique, la moindre communication s’articule de tout le corps, dans un élan rythmé. Chaque tentative de mouvement vire à la danse inspirée du hip-hop, du break dance, du charleston, du tango ou de la calypso. Portés par une énergie décapante, les interprètes éblouissent. Et pour ceux qui trouveraient encore le temps de respirer entre deux percutants pas de danse, des acrobaties tissées d’humour émaillent la chorégraphie.
 
5.11.2014, 20h /// Antes, Cie Alias
Avec Antes, Guilherme Botelho parachève une œuvre complète qui propose une réflexion sur l’histoire de l’humanité, sur le destin individuel et collectif. La trilogie Distancia est un travail sur l’espace entre les corps, sur les liens et interdépendance entre les êtres :
1ÈRE PARTIE — dans Antes, les corps, comme les arbres d’une forêt, forment un ensemble uni à l’intérieur duquel chaque individu possède et conserve son espace vital.
2E PARTIE — dans Jetuilnousvousils, les corps sont agglutinés les uns aux autres : rassemblés pour survivre, tels des animaux en meute, leur unité construit une identité.
3E PARTIE — enfin, le groupe s’éclate pour donner naissance au troisième volet de la trilogie, Sideways rain. Ici, tous les corps se déplacent dans la même direction. Sans contact physique, ils avancent vers le même objectif, le même destin. Le temps et la vie qui filent sont vus comme une perspective qui nous mène de l’individu à l’histoire de l’humanité.

 
Six danseurs masculins pour un titre court, UP, soit une puissante énergie qui soulève un enthousiasme immédiat. Rythmé et risqué, UP stimule par ses portés virtuoses et originaux, physiquement exigeants. Une promesse de belles envolées.
 
Cindy Van Acker créait en 2011 Diffraction : six danseurs et une puissante partition lumineuse glissaient dans un chaos progressif. Infiniment patiente, la chorégraphe affûte encore ce fascinant opus dans cette version 2013, qui se vit toujours comme un exaltant hommage au chaos progressif.
 
Ushio Amagatsu et sa compagnie Sankai Juku sont au buto ce que les Rolling Stones sont au rock, une figure légendaire, issue de ce mouvement artistique japonais radical né dans les années 60. Vêtus de robes qui les font moines ou majestés, les Sankai Juku suggèrent l’impitoyable parcours vers la sérénité. Le chaos règne sous la tranquille surface, la beauté gronde et le néant d’Ushio Amagatsu est sans limite.
 
En 2014 nous fêtons les 20 ans de la mort de Kurt Cobain. Les maisons d’éditions helvétiques publient à tour de bras des ouvrages rendant hommage à un mouvement, une esthétique et des lieux ayant contribué à l’éclosion de ce vaste courant musical porteur de valeurs et d’un état d’esprit qui habite encore et toujours nos vies et nos manières de penser et de bouger. Last Plays est représentative de cette tendance, puisque la pie?ce puise dans ce répertoire et cette histoire révoltée, la matière dramaturgique de son architecture. Fragments construits de façon cinématographique, puisque la mise en scène fait notamment écho au cinéma de Van Sant ou encore à celui de Godard et Antonioni. Aris Bassetti du groupe Peter Kernel assure quant à lui la BO de cette « rockégraphie » électrique.
 
COSMOPOL est un film dansé, « une chorégraphie pour la caméra » à l’intérieur de laquelle les mouvements sont perçus par le filtre de l’image. Le film propose une reconfiguration de notre rapport au dispositif scénique ainsi qu’à notre manière de percevoir un corps dansant. COSMOPOL est l’incarnation d’un rêve effectué par l’artiste qui se matérialise sur la pellicule comme une chute à travers les ciels étoilés. Le solo TEKTON est construit comme le contre-pied du film, puisqu’il s’agit d’une forme de retour à une réalité tangible où la tentative sisyphéene d’accomplissement d’un acte se complait dans un perpétuel échec.
 
12.11.2014, 20h /// Antes, Cie Alias
Avec Sideways rain et Antes, Guilherme Botelho livre deux des opus de sa trilogie Distancia, une œuvre qui propose une réflexion sur l’histoire de l’humanité, sur le destin individuel et collectif.
Dans Sideways, les danseurs traversent la scène inlassablement. Ils marchent, tombent, repartent vers un destin qui semble leur échapper. Dans ces traversées se dessinent la condition humaine, son évolution, et les transformations de l’univers.
Antes (en portugais: «auparavant») est une promenade autour de la question: «Qu’existe-t-il en nous avant l’animal?», une science-fiction chorégraphique sur la nature de l’homme avant son devenir social.
Antes revient aux origines du monde: le choc et la fusion. Des corps d’une même nature, animés par les mêmes forces, les mêmes peurs, les mêmes désirs. Mus par une force commune. Entièrement nus.

 
Après le Poids des Eponges, la compagnie Alias et son directeur Guilherme Botelho retrouvent les planches fribourgeoises avec une fresque dantesque sur la condition humaine. Sideways rain donne à voir quatorze danseurs qui, inlassablement, traversent la scène, rampant, marchant, courant, comme une marée qui déferle. Arthropodes, reptiles ou mammifères, ils poursuivent quelque chose, en fuient une autre peut-être. Inéluctable, le temps passe, les corps défilent, chutent, se relèvent, puis chutent encore, incapables de saisir leur destin...
 
Ces deux pièces embarquent le public dans l'élan irrépressible du mouvement. Field, ce sont trois corps dans l’attente d’une explosion, d’une expérience, d’un événement. Pour se sentir vivants ils s’agrippent, expriment l’irrépressible besoin de l’autre et l’inéluctable solitude. Avec Duet for two dancers, Tabea Martin traite avec humour du choix du métier exercé, constructeur de l’identité. Que signifie « être – ou ne pas être – danseur» ? Danser signifie-t-il uniquement danser ?
 
Verknallt! en français = « Raide dingue! ». Les flèches de Cupidon percent les cœurs et le corps devient le baromètre des sentiments : genoux tremblants, rougissements, mains moites, manque d’appétit… Vivre d’amour et d’eau fraîche ou encore d’une énergie inépuisable… Mais quand l’élu(e) décline les avances, le cœur se brise et le monde s’effondre, BANG!
 

ACTUALITES DE NOTRE PARTENAIRE RESIDENCE

 
Puisant dans de récentes expériences de vie très marquantes, Foofwa d’Imobilité voulait « danser l’éthique des chairs et du foyer, l’esthétique des entrailles et du ménage. Dire ce qui est à (a)ménager à l’intérieur du corps comme de nos murs, et arpenter nos demeures jusqu’à la dernière, en commençant par le nid originel : l’utérus. » Très vite, les réalités physiques et vocales produites en répétitions se sont mélangées, offrant aux danseurs un grand fond abstrait dans lequel puiser librement. La pièce n’est pas écrite du tout : elle est ouverte au présent, à l’élan qui traverse et informe les danseurs dans le vif de la représentation. Et ce sont les interprètes qui deviennent auteurs, dans le temps même de la réalisation de la pièce. Pour faire écho à cette liberté des interprètes, complètement à l’écoute de ce qui les traverse, Jonathan O’Hear a imaginé un dispositif d’éclairage qui, lui aussi, se contente de réagir à des flux, sur le moment. Chaque soir, il installe un kit d’électro-encéphalogrammes sur la tête d’un spectateur volontaire, dont les émotions pilotent les lumières de la scène. Ainsi, jusque dans l’environnement lumineux d’Utérus, rien n’est vraiment composé, prévu, anticipé : tout se joue en une boucle de réactions dans l’ici et maintenant.
 
Lieu imaginaire de genèse chrétienne, au paradis la vie se déroule libre des contraintes de tous les jours. Au manque de nourriture, le paradis offre l’abondance, et au fardeau du travail, la vie libre d’efforts et obligations.
Paraíso – colecção privada [Paradis – collection privé] est un concert chorégraphique dans le jardin de l’imagination; marqué par des éléments dissonants et hétérogènes, peut-être étranges, éventuellement inquiétants, c’est une machine à produire des émotions où des rencontres fortuites avec des aiguilles peuvent se produire. Dans Paradis – collection privée, Marlene Monteiro Freitas décape le mythe de la création et nous ouvre les portes d’un paradis où il est interdit d’interdire…

 
Issue de la résidence Collide@CERN-Geneva au CERN, Centre de recherche sur la physique des particules situé à Genève, Quantum pourrait se définir comme un hymne dansé à la physique quantique. Au cours de leur résidence, Gilles Jobin et ses danseurs furent confrontés aux différentes notions scientifiques qui régissent notamment le temps et l’espace et qui sont également au cœur du travail chorégraphique. Par ses différentes échelles analytiques, entre univers et atome, la physique quantique est totalement contre-intuitive et résolument abstraite. Dès lors l’un des axes de recherche a consisté à imaginer comment utiliser des principes contre-intuitifs et abstraits pour mettre en action du mouvement concret.
 
A+B=X ou trois corps-sculptures évocateurs de nos propres fantasmes. Gilles Jobin s’inspire de la complexité de l’esprit humain et de sa relation avec le corps. Une équation corporelle qui se joue de tout langage prédéfini et questionne les fondements de la représentation des corps.
Corps hybrides démystifiés où l’identité est dérobée et la sexualité brouillée. Les corps androgynes, baignés d’un voile de lumière obscure, contrastent avec les sonorités industrielles qui rythment les images. Les corps nus se nouent, se contorsionnent, se meuvent, se figent et se délacent dans une intense plasticité indolente.

 

LA MEDIATION EN DANSE

 
Formation /// Danse à l'école - Vevey

Créer du lien entre les élèves de 4 à 6 ans par la pratique du mouvement, engager des rapports artistiques qui déjouent les rapports conflictuels, c'est le projet premier d'un groupe d'enseignantes à Vevey qui a ainsi créé il y a quelques années le projet Danse à l'école.
Imaginé sur un modèle qui fut pionnier en France, Danse à l'école propose à des classes tout au long de l'année de bénéficier d'ateliers de mouvement. Ces ateliers sont également une introduction à la création chorégraphique avec la possibilité pour les classes de se produire sur scène. Ils sont menés par des chorégraphes et interprètes contemporains tous rattachés à l'AVDC. Ceux-ci ont fait la connaissance des maîtres de classe avec lesquels ils ont travaillé lors d'une formation en septembre et qui sera complétée par deux autres rencontres durant l'année scolaire. C'est Jean-Christophe Bleton qui l'anime, chorégraphe français au bénéfice d'une longue expérience avec les classes. Le projet prévoit ainsi de plonger d'abord les enseignants dans un travail corporel et gestuel avant d'engager les élèves dans le mouvement.

La structure Danse à l'école est singulière dans le canton de Vaud. Elle fait office de pionnière et de fer de lance pour d'autres projets du même type qui pourraient éclore dans le canton. La Plateforme vaudoise de médiation danse la soutient depuis deux ans en participant au financement de la formation dispensée par Jean-Christophe Bleton.

Save the date: janvier 2015 - Formation professionnelle pour les médiateurs avec Jean-Christophe Bleton (plus d'infos dans la prochaine newsletter de Reso)

 
13-14.11.2014 /// Teufen et St.Gall

Pour ses 20 ans, mediamus organise une rencontre pour penser l’avenir ensemble et pour développer des perspectives et des champs d’action communs. Pour les acteurs du monde des musées, mais aussi pour ceux d’autres domaines culturels.
Ces dernières années, la médiation culturelle a vécu un développement exponentiel, avec des lois d’encouragement, des programmes spéciaux, des formations, des création de postes, ainsi que d’innombrables projets et manifestations.
Une rencontre organisée en partenariat avec: l’Association des musées suisses AMS, Médiation Culturelle Suisse et Muséologues Suisse.

 
10.10.2014, 19h /// Théâtre Sévelin 36 /// Avenue Sévelin 36 /// Lausanne

La Cie Philippe Saire vous ouvre les portes de sa future création Utopia Mia qui sera présentée en première du 19 au 20 novembre 2014 au Théâtre Sévelin 36.
Utopia Mia nous rappelle les rêves éveillés d’hier et d’aujourd’hui, des cités idéales de la Renaissance aux hippies des années 1960-70. Plus récemment, c’est le mouvement des Indignados né à Madrid qui a poussé le chorégraphe à travailler sur les utopies. Comment part-on de nos réalités troublées pour imaginer un avenir meilleur ? Utopia Mia, c’est le rêve enchanté d’une île où tout peut être recommencé, où les mouvements des danseurs sont porteurs de changement sensible, où la musique sublime les idéaux, juste là, sur scène, à portée de main. L'utopie, à notre portée.

Entrée libre sur réservation: reservation@theatresevelin36.ch

 
7-10.10.2014 /// Arsenic /// Rue de Genève 57 /// Lausanne

Chaque soir, une heure avant le spectacle, Foofwa d'Imobilité propose quelques mots d'introduction au spectacle. Ce moment se déroule dans la salle (durée 30 min).

A l’issue de la représentation, Foofwa d'Imobilité propose 4 rencontres autour de thématiques en lien avec le processus de création :
- 7.10.2014 à l’issue de la représentation de 20h30 > thématique : la collaboration artistique en tant qu’espace de liberté
- 8.10.2014 à l’issue de la représentation de 20h30 > thématique : l’interprétation artistique en tant qu’engagement personnel
- 9.10.2014 à l’issue de la représentation de 19h > thématique : l’imprévisibilité et la vie au sein de l’espace artistique
- 10.10.2014 à l’issue de la représentation de 19h > thématique : la contemporanéité du spectacle vivant

 
6.11.2014 /// Arsenic /// Rue de Genève 57 /// Lausanne

A l'issue de la représentation de 20h30, une rencontre (entrée libre) est organisée autour du processus de création de Quantum, de la résidence au CERN et de la relation à la physique des particules.
 
Conférence-présentation /// autour de WOMB 3D, Cie Gilles Jobin
13.11.2014, 19h /// Arsenic /// Rue de Genève 57 /// Lausanne

L'Arsenic organise, en parallèle de A+B=X, une conférence-présentation du projet de film en 3D de la Cie Gilles Jobin WOMB 3 D et une projection des essais filmés.
 
9.10.2014, 19h /// studio2 /// Rue du Valentin 35 /// Lausanne

Cet automne, le studio2 propose une série de rencontres consacrées aux rapports entre architecture et danse contemporaine.
Pour en débattre, le studio2 invite Gregory Stauffer, danseur-performer et Francesco Della Casa, architecte cantonal de l'Etat de Genève, ancien rédacteur en chef de la revue Tracés. Modération: Alexandra Papastéfanou, médiatrice culturelle à l'Arsenic, Lausanne.

Le travail de Gregory Stauffer interroge les rapports entre corps et espace, paysage et architecture. Il a développé un langage chorégraphique autour du corps-mesure plaçant l’enveloppe perceptive corporelle en dialogue permanent avec son environnement interne et externe. Son attrait pour l’architecture l’amène à privilégier les créations in situ. Pour cette première lecture-démonstration, le studio2 a invité l’architecte Francesco Della Casa à réagir à une démonstration du travail de Gregory, en interaction avec le public.

Réservation: info@studio-2.ch ou 021 312 16 45
Tarif: CHF 10.-

 
Atelier dansé et présentation publique /// studio2
11.10.2014, 10h-19h /// Lausanne

Dans le cadre de la série de rencontres consacrée aux rapports entre architecture et danse contemporaine, le studio2 organise un atelier dansé pour adultes animé conjointement par les chorégraphes Corinne Rochet et Nicholas Pettit, Cie Utilité Publique et l'historienne de l'art Sarah Burkhalter.

Sarah Burkhalter du Swiss Institute for Art Research, est historirenne de l'art et de la danse, auteure d’une thèse intitulée Vers une Kinesthétique : danse moderne, art visuel et perception (1890-1940).

Présentation publique: 17:30
Point de rendez-vous: Petit Théâtre, Place de la Cathédrale 12, Lausanne
Tarif: CHF 20.-
Inscription: info@studio-2.ch ou 021 312 16 45
Atelier en extérieur: en cas de pluie, l'atelier est maintenu.

 
14.11.2014, 20h /// studio2 /// Rue du Valentin 35 /// Lausanne

Le collectif interdisciplinaire zurichois annas kollektiv - Martin Bölsterli, Ana Bürgi, Boris Hits et Katrin Oettli - compte parmi ceux qui ont poussé le plus loin la réflexion des rapports entre danse et architecture. Le groupe mène depuis plusieurs années des projets dans lesquels corps, mouvement, scénographie et architecture se répondent pour rendre tangible leur interdépendance.

Réservation: info@studio-2.ch ou 021 312 16 45
Tarif: CHF 10.-

Cours / stages

 

COURS ET STAGES POUR DANSEURS PROFESSIONNELS

 
Entraînement régulier du danseur
pour voir les deux calendriers Vaud et Genève, cliquez ici


PROGRAMME LAUSANNE :

CONTEMPORAIN avec Marco Cantalupo et Kartazyna Gdaniec
Dates :
je 16, ve 17, lu 20, ma 21, je 23, ve 24, lu 27, ma 28, je 30 et ve 31 OCTOBRE 2014
Horaires : 10:00 – 11:30
Lieu : L'Octogne Théâtre de Pully, Av. de Lavaux 41, 1009 Pully
Tarif : gratuit
Contact : admin@linga.ch

METHODE GAGA avec Géraldine Chollet
Dates :
ma 21 OCTOBRE 2014
ma 4, 11 et ve 14 NOVEMBRE 2014
Horaires : 10:00 – 11:15
Lieu : Théâtre Sévelin 36, Av. de Sévelin 36, 1004 Lausanne
Tarif : gratuit
Contact : 021 620 00 12 ou info@philippesaire.ch

CLASSIQUE avec Robert Russel
Dates :
ve 10, me 15, ve 17, me 22, ve 24, me 29 et ve 31 OCTOBRE 2014
me 5, ve 7, me 12, ve 14 NOVEMBRE 2014
Horaires : 10:30 – 12:00
Lieu : Studio2, Rue du Valentin 35, 1004 Lausanne
Tarif : CHF 8.-
Contact : 021 312 16 45 ou info@marchepied.ch

CONTEMPORAIN avec Corinne Rochet
Dates :
lu 13, ma 14 et lu 20 OCTOBRE 2014
Horaires : 10:30 – 12:00
Lieu : Studio2, Rue du Valentin 35, 1004 Lausanne
Tarif : CHF 8.-
Contact : 021 312 16 45 ou info@marchepied.ch

CONTEMPORAIN avec la Cie Iseli / Chiodi
Dates :
lu 27, ma 28 et je 30 OCTOBRE 2014
lu 3, ma 4, je 6, lu 10, ma 11 et je 13 NOVEMBRE 2014
Horaires : 10:30 – 12:00
Lieu : Studio2, Rue du Valentin 35, 1004 Lausanne
Tarif : CHF 8.-
Contact : 021 312 16 45 ou info@marchepied.ch

YOGA avec YoungSoon Cho Jacquet
Dates : me 15, 22 et 29 OCTOBRE 2014
me 5, 12, 19 et 26 NOVEMBRE 2014
Horaires : 9:00 – 10:30
Lieu : Théâtre Arsenic, Studio 1, Rue de Genève 57, Lausanne
Tarif : CHF 5.- pour les pros / CHF 15.- pour les autres
Contact: YoungSoon Cho Jaquet 076 504 21 30



PROGRAMME VEVEY :

CONTEMPORAIN avec Angelo Dello Iacono
Dates : ma 28 OCTOBRE 2014
Horaire : 18:30 – 20:00
Lieu : Clabo, SwissMedia Center, Rue du clos 12, Vevey
Tarif : CHF 8.-
Contact : info@adndialect.ch








ATELIER PROFESSIONNEL 
27-31.10.2014 (5 jours, 30 heures) /// Studio 44 / Cie Gilles Jobin /// Genève

La Manufacture organise un atelier professionnel donné par la chorégraphe Lucinda Childs. Ce workshop est proposé en partenariat avec les Rencontres Professionnelles de Danses - Genève, avec le soutien du studio 44 / Cie Gilles Jobin.

En tant que pédagogue, le travail de Lucinda Childs porte sur les bases du processus de création et les fondamentaux de la composition, de l’élaboration d’un vocabulaire à l’inscription de la forme et du phrasé dans l’espace et le temps. Elle s’appuie sur des exercices d’improvisation et propose aux stagiaires d’expérimenter diverses méthodologies, afin d’élargir les possibilités de mouvements et développer la matière chorégraphique dans une recherche permanente.

Lucinda Childs démarre sa carrière de chorégraphe et interprète en 1963, en tant que membre fondateur du Judson Dance Theater à New York. Elle crée sa propre compagnie en 1973, et collabore tout au long de sa carrière avec plusieurs compositeurs et créateurs, parmi lesquels Robert Wilson et Philip Glass pour l’opéra Einstein on the Beach, pour lequel elle reçoit le prix du Village Voice Obie. En 2013, elle créé le solo Deux.1 pour Lenio Kaklea présentée au festival JUNE EVENTS. Plus récemment, elle dirige la nouvelle production de John Adam, Dr. Atomic, pour l’Opéra du Rhin. En octobre 2014, dans le cadre du Festival d'Automne à Paris, le Théâtre de la Ville présente une reprise de Dance, créé en 1979 avec Philipp Glass et Sol LeWitt.

Inscription jusqu'au 13 octobre 2014
Formulaire d'inscription et descriptif détaillé de l'atelier sur www.hetsr.ch

Tarif: CHF 400.-
Un tarif préférentiel est proposé aux membres des Rencontres Professionnelles de Danse - Genève. Merci de contacter la Manufacture, Anne-Pascale Mittaz, au 021 557 41 73.
Dates et horaires: 27-31.10. 2014, de 10h à 17h
Lieu: Studio 44 / Cie Gilles Jobin, rue de la Coulouvrenière 44, 1204 Genève

MODULE DE FORMATION CONTINUE 
11-12.10.2014 /// Rencontres professionnelles de danses - Genève

Le stage, scindé en deux parties, sera une initiation au SAO-LIM CHUAN (art martial chinois généralement désigné en occident par le terme vague de "kung-fu") et au TAI-CHI CHUAN (art martial chinois connu en occident comme gymnastique de santé et de longévité). La pratique des exercices et des techniques de base de ces deux systèmes offre l'occasion d'expérimenter in vivo deux traditions qui ont traversé parallèlement l'histoire et la culture chinoise, tantôt éloignées, tantôt rapprochées par les philosophies qui les imprègnent.

Lieu: YI-XIN, Rue de Carouge 57-59 (au fond du passage à droite) - 1205 Genève
Tarif: CHF 40.-
Informations et inscriptions: rp@rp-geneve.ch
Ces cours sont destinés uniquement aux membres des RP ainsi qu'aux membres de l'AVDC selon les places disponibles.

MODULE DE FORMATION CONTINUE 
10-14.11.2014 /// Rencontres professionnelles de danses - Genève

Le 3ème module est organisé en collaboration avec la Cie Greffe. ll sera animé par Cindy Van Acker

Descriptif: à venir sur le site des Rencontres professionnelles de danses de Genève
Informations et inscriptions: rp@rp-geneve.ch

 

COURS ET STAGES POUR AMATEURS

STAGE DE DANSE 
20-24.10.2014 /// Atelier.le.loft /// Vevey

L'Atelier.le.loft organise un stage de danse contemporaine, niveau avancé, avec Etienne Béchard, chorégraphe de la Cie Opinion Public.

Dates et horaires: 20-24.10.2014 (avancé 11h15-12h45)
Tarif: un cours par jour / 5 jours : CHF 125.- / deux cours par jour / 5 jours : CHF 230.- / cours isolé : CHF 30.-
Informations et inscriptions: info@atelierleloft.com

STAGE DE CONTACT IMPRO 
18 et 19.10.2014 /// Casa Artango /// Chavannes-Près-Renens

Au cours de ce stage intensif de 10h, Urs Stauffer vous guidera à la découverte du sol, comment en prendre conscience, se sentir connecté et pouvoir interagir avec l'autre de façon naturel, sans faux semblant et au delà de toute recherche de performance.
Ce stage est ouvert à tous. Le niveau sera adapté pour les pratiquants expérimentés.

Dates et horaires: 18.10.2014 (13h30-18h30) - 19.10.2014 (11h-13h / 13h-14h (buffet canadien) / 14h-17h)
Lieu: Casa Artango, chemin du Couchant 4, 1022 Chavannes-Près-Renens
Tarifs: les deux jours CHF 130.- si paiement avant le 13.10 (après CHF 160.-) / le samedi uniquement : CHF 90.- si paiement avant le 13.10 (après CHF 120.-)
Informations et inscriptions: www.artango.ch ou 076 439 50 74

JAM DE CONTACT IMPROVISATION 
Dimanche 12.10, 9.11, et 14.12.2014, 17h-19h /// Casa Artango /// Chavanne-Près-Renens

Chaque 2e dimanche du mois, Casa Artango propose deux heures de jam pour expérimenter et partager. Le contact improvisation est un outil de recherche et d'entraînement qui se danse essentiellement sous la forme de "jams".
Xavier Vasseur pratique la danse contact improvisation depuis une douzaine d'années. Il s'est formé, entre autres, avec Urs Stauffer, Adrian Russi et Andrew Harwood.

Dates et horaires: dimanche 12.10, 9.11 et 14.12.2014 (17h à 19h)
Lieu: Casa Artango, chemin du Couchant 4, 1022 Chavanne-Près-Renens
Tarif: CHF 5.-/cours
Informations et inscriptions: 076 439 50 74 ou www.artango.ch

COURS DANSE CONTEMPORAINE  
les lundis (jusqu'au 15.12.2014), 19h30-21h /// DANSE CONTEMPORAINE avec Nicholas Pettit

Dans ses ateliers, Nicholas Pettit axe son travaille sur l'improvisation et la composition chorégraphique, tout en gardant pour base l'exploration des fondamentaux de la danse contemporaine (qualités, temps, espace). Il va diviser son cours en deux temps : dans la première partie, il poursuivra son travail sur les bases techniques de la danse contemporaine, abordée sous la forme d’un échauffement corporel. La seconde partie du cours se traduira sous forme d'un atelier de recherche chorégraphique.

Dates de la session 1: Les lundis 13, 20, 27.10 / 3, 24.11 / 1, 8, 15.12 2014
Horaires: 19:30-21:00
Niveaux: adultes, tous niveaux
Lieu: Annexe 36, Gare de Sébeillon (bâtiment de Cargo Domicile), Rue de Genève 103, Lausanne, Quai 18, 2ème étage
Tarif: Session 1 - CHF 260.- / Cours à l'unité - CHF 25.-
Informations et inscriptions: info@theatresevelin36.ch ou 021 620 00 10

ATELIER PARENTS/ENFANTS 
Mercredi 29.10, 26.11, 10.12.2014, 15h-16h30 /// ANNEXE 36 /// Lausanne
Dimanche 5.10, 2.11, 7.12.2014, 10h30-12h
Venez découvrir la danse contemporaine en famille!
Le Théâtre Sévelin 36 propose une série d'ateliers parents-enfants, animés par Jasmine Morand ou Natacha Garcin, toutes deux danseuses, chorégraphes et pédagogues. Un temps de partage pour partir à la découverte de la danse et de l’expression corporelle en famille. A chaque séance un thème spécifique est abordé pour donner matière à créer, improviser et/ou composer des danses ensemble.

Tarif: CHF 30.- / atelier (un adulte et un enfant de 4 à 8 ans) - CHF 100.- / les 4 ateliers (mercredi ou dimanche) - CHF 180.- / les 8 ateliers
Lieu: Annexe 36, Rue de Genève 103, Lausanne
Inscriptions: info@theatresevelin36.ch ou 021 620 00 10

Auditions

 

Retrouvez d'autres liens sur des annonces d'auditions sur la page PROS > DANSEURS de l'AVDC.

Annonces

 

La deuxième édition des Prix suisses de danse aura lieu le 16 octobre 2015 au Théâtre Equilibre, à Fribourg.
L’Office fédéral de la culture décerne tous les deux ans: un Grand Prix suisse de danse, un Prix spécial de danse, deux distinctions dans la catégorie « Danseuse exceptionnelle / danseur exceptionnel » et trois Prix suisses de danse. A cela s’ajoute le « June Johnson Dance Prize » remis en partenariat avec la fondation Stanley Thomas Johnson.

 
3.11.2014 /// Théâtre de Vidy-Lausanne

Sur le thème "Des lois au service du patrimoine culturel et de la création artistique", les Assises de la culture 2014 se dérouleront le lundi 3 novembre 2014, de 8h30 à 17h00 au Théâtre de Vidy-Lausanne.

Cette journée fait suite à une rencontre organisée en 2012, qui précédait la rédaction définitive de nouvelles lois sur la culture dans le canton de Vaud. En date du 8 avril 2014, la loi sur la vie culturelle et la création artistique (LVCA) et la loi sur le patrimoine mobilier et immatériel (LPMI) ont été adoptées par le Grand Conseil. Elles entreront en vigueur dans le courant du printemps 2015.

Les Assises de la culture 2014 ont pour buts :
- de présenter ces deux textes de lois ;
- de susciter des échanges et débats autour de plusieurs thèmes qui nourriront les réflexions sur les futures lignes directrices de la politique culturelle vaudoise découlant de ces lois.

Les représentants des milieux culturels et politiques du canton de Vaud sont invités à cette journée.
La participation aux Assises de la culture 2014 est gratuite mais l'inscription est obligatoire jusqu'au lundi 20 octobre 2014 sur www.vd.ch/assises-culture

 

Destinées à soutenir la création d’œuvres chorégraphiques originales par des compagnies de danse indépendantes suisses, le Fonds culturel de la Société Suisse des Auteurs (SSA) attribue annuellement, sur concours, 6 bourses pour un budget global de 66'000 francs.

Peuvent participer au concours, les chorégraphes de compagnies de danse indépendantes de nationalité suisse ou domiciliés en Suisse et disposant des droits de leur projet. Les bourses sont attribuées par un jury indépendant de trois professionnels en distinguant trois catégories de chorégraphes : les « émergents », les « confirmés » et les « établis ».

Dépôt des projets jusqu'au 23 février 2015.

 

Le concours PREMIO a pour objectif d'encourager de jeunes compagnies ou collectifs de théâtre et de danse, ainsi que leur mise en réseau avec des théâtre et festivals. PREMIO offre aux jeunes créateurs une plateforme qui leur permet de présenter leurs projets et de nouer des contacts importants.

La compagnie lauréate bénéficie d'une contribution de CHF 25'000 minimum en vue de l'élaboration et de l'achèvement de son projet. Outre ces contributions financières, les compagnies sélectionnées lors des demi-finales et de la finale auront l’opportunité de se produire devant les promoteurs du concours. Les cachets des compagnies présentées en demi-finale et programmées ensuite par ces théâtres ou festivals seront pris en charge par la Fondation Ernst Göhner et le Pour-cent culturel Migros.

Inscription: remise des dossiers par voie électronique d'ici au 1er janvier 2015.
cf. conditions d'inscription sur www.premioschweiz.ch

BUREAU PREMIO
Fédération des coopératives Migros - Direction des Affaires culturelles et sociales
Tél. +41 (0)44 277 62 26 - info@premioschweiz.ch

 

A l’heure des grands chantiers culturels de Genève que sont le projet du Pavillon de la danse et de la Nouvelle Comédie, les Rencontres Professionnelles de danses – Genève ont publié le résultat d'une étude menée auprès de 30 compagnies de danse contemporaine genevoises au bénéfice de soutiens ponctuels, sur leurs conditions de production, de création et de diffusion.

L’étude, qui développe et synthétise les réponses quantitatives et qualitatives des compagnies interrogées, est un témoignage de leurs conditions de travail. Les Rencontres Professionnelles de danses – Genève formulent des propositions suite aux réflexions articulées autour de trois problématiques principales :
- le financement de la création et le fonctionnement d’une compagnie au bénéfice de soutiens ponctuels;
- la réalité financière et les conditions de travail des compagnies interrogées;
- les espaces de création.

 

Evidanse change sa formule "festival du printemps" et devient désormais une saison chorégraphique interjurassienne et transfrontalière.

Au programme:
- 13 spectacles entre octobre 2014 et juin 2015;
- un programme d'entraînements pour artistes professionnels;
- un nouveau partenaire: Les Spectacles français de Bienne
- deux partenaires de communication: ADN scène ouverte Neuchâtel et Ton sur Ton La Chaux-de-Fonds;
- un spectacle pour le jeune public,
- un projet en milieu scolaire,
- la Fête de la Danse,
- des artistes en résidence,
- des ateliers pratiques,
- et des rencontres avec les artistes.

 
Save the date /// Programme commun Théâtre de Vidy & Arsenic
19-29.3.2015 /// Lausanne

Le Théâtre de Vidy et l'Arsenic font programme commun et vous proposent du 19 au 29 mars 2015 un nouveau temps fort de la création contemporaine à Lausanne.
Au programme : Jonathan Capdevielle, Angelica Liddell, Cindy Van Acker, Christian Garcia, Trajal Harrell, Winter Family, Marie-CAroline Hominal, Schick, Gremaud & Pavillon, Thom Luz, Romeo Castellucci, etc.

 

Décentralisé "en ville", le Festival de la Cité se déploie au Parc de Mon Repos, en de nombreux lieux insolites et autour de la Cité. La 44ème édition du Festival aura lieu du mardi 7 au 12 juillet 2015.

Le Festival de la Cité cherche une personne dynamique pour occuper le poste de Responsable promotion et communication.

Missions:
- Développement et concrétisation du plan de promotion de l'édition 2015, d'entente avec la direction du Festival;
- Coordination des contenus et de leurs diffusions, sur les supports de promotion ainsi que sur les plateformes virtuelles;
- Gestion des délais et des budgets en lien avec la promotion.

Profil:
- Formation spécialisée (marketing ou commerce) en cours ou terminée, ou expérience jugée équivalente;
- Grande aisance en lien avec les nouvelles technologies, avec l'informatique, avec internet et avec les réseaux sociaux;
- Intérêt affirmé pour le spectacle vivant et le monde des festivals;
- Flexibilité, gestion des priorités, sens prononcé de l'organisation et des relations humaines.

Période d'engagement: EPT de 4 mois, à durée déterminée de décembre 2014 à juillet 2015 (ou à convenir)
Taux d'occupation: environ 80% sur les mois de mai à juillet
Renseignements: Greg Zavialoff, 079 829 79 70, communication@festivalcite.ch
Délai de postulation: 27 novembre 2014
Candidature: lettre de motivation accompagnée des documents usuels par mail exclusivement à m.kinzer@festivalcite.ch

 
Offre d'emploi /// La Ribot

La Ribot cherche un-e responsable de diffusion et de communication (60-80%).

Missions:
- Prospection du réseau national et international des arts vivants;
- Suivi des relations avec les coproducteurs et programmateurs;
- Démarches de diffusion ciblées;
- Rédaction des dossiers de communication et de production;
- Gestion des supports de communication (site internet, réseaux sociaux, etc.);
- Relation avec la presse.

Profil:
- Formation dans la communication et/ou la diffusion de spectacles;
- Expérience dans un poste similaire 3 à 5 ans minimum;
- Aisance rédactionnelle et entregents;
- Intérêt affirmé pour le spectacle vivant et les arts de la scène;
- Langues : français et anglais (allemand, espagnol un plus).

Engagement: contrat de durée indéterminée. Le taux d’occupation et les modalités salariales seront discutées et décidées d’un commun accord.
Le poste peut être occupé par une seule personne ou scindé en deux.

Renseignements: Gonzague Bochud, administrateur, 022 331 00 50 ou gonzague@laribot.com, www.laribot.com
Délai de postulation: 21 octobre 2014
Candidature: lettre de motivation accompagnée des documents usuels par e-mail à l’adresse gonzague@laribot.com