Association Vaudoise de Danse Contemporaine
Rte de Genève 57 // Case postale 21 // 1001 Lausanne
T: 021 661 22 53 // 021 661 22 54
LE BUREAU EST OUVERT DU LUNDI AU VENDREDI
 
 
 
 
 
 
 

Spectacles

 

ACTUALITES DE L'AVDC

 
8.5.2015, dès 17h30 /// Arsenic, Lausanne

Rejoignez-nous pour fêter la dixième édition de la Fête de la Danse, à l'occasion de l'apéritif d'ouverture le vendredi 8 mai 2015, à l'Arsenic. Au programme:

17h30, Arsenic
(sweet)(bitter), Zoo – Thomas Hauert
Réservation conseillée: rsvp@arsenic.ch

18h, Arsenic
Apéritif d’ouverture en présence de Brigitte Waridel, Cheffe du Service des affaires culturelles du Canton de Vaud, de Yann Riou, Adjoint du Chef de Service de la culture de la Ville de Lausanne et Joséphine Affolter, Cheffe de projet de la Fête de la Danse auprès de Reso

19h, Cour de l'Arsenic
Tape Riot, Cie Asphalt Piloten

19h30, Théâtre Sévelin 36
Duet for two dancers, Cie Tabea Martin
Réservation conseillée: reservation@theatresevelin36.ch

20h30, Arsenic
Le tour du monde des danses urbaines en 10 villes, conférence de danse d’Ana Pi
Réservation conseillée: rsvp@arsenic.ch

23h, Le Bourg
House & Disco Dance Explosion, avec Simple & Sans Prétention

 
Du 7 au 10.5.2015 /// Dans 21 villes suisses

Un week-end pour fêter la danse partout en Suisse !

Du 7 au 10 mai, la Fête de la Danse fait vibrer la Suisse à l’unisson de Genève à Bâle en passant par le Jura et le Tessin
. En Suisse romande, la fête battra son plein pour cette 10ème édition. Au programme de ce week-end festif: des spectacles, des animations, des cours, des bals et des soirées pour tous et partout ! Théâtres, centres culturels et espace public vivront aux rythmes de la danse: performances originales et participatives d’artistes suisses circulant de ville en ville, cours de danse (tango argentin, Bollywood, claquettes, hip-hop,…), ateliers pour les plus jeunes, portes ouvertes et répétition publique de formations en danse, projections de films de danse, scènes ouvertes des écoles de danse, sans oublier la participation exceptionnelle de plusieurs lauréats des Prix suisses de danse… Il y en aura pour tous les goûts.

Parmi les compagnies et chorégraphes programmés dans les trois villes vaudoises: Cie Projet 11 – Ioannis Mandafounis, ZOO - Thomas Hauert, Martin Schick, Cie Asphalt Piloten, Tabea Martin, Cie Vlovajob Pru et Ana Pi, Cie Gilles Jobin, Rotes Velo Tanzcompanie, Woman’s move – Elsa Couvreur, Cie SYNT/axe, Collectif Rohling, Cie Da Motus, Cie ADN Dialect, Cie Prototype Status, Cie Tess Burla, Cie Richard Kaboré, Cie Vloeistof, Jószef Trefeli & Mike Winter, Cie Nuna - Youngsoon Cho Jaquet, I-Fen Lin et Ming Poon, Cie Zigrolling, Cie Idem, Foofwa d'Imobilité.

Concoctez votre programme sur www.fetedeladanse.ch

Un passe à fr. 15.- (gratuit pour les moins de 16 ans) permet l’accès à l’ensemble des activités du week-end.Le passe est vendu le jour-même. Une occasion unique pour s’essayer aux différents styles de danse seul ou en famille, assister à des démonstrations ou à des spectacles, ou encore s’éclater lors des nombreuses soirées dansantes.

Pour des raisons de capacité, il se peut que certains cours ou événements ne soient pas accessibles à l'ensemble des intéressés. Nous vous remercions de votre compréhension.

 
13-14.6.2015 /// Arsenic /// Lausanne

La Plateforme_Nouvelle génération d'interprètes invitera en juin prochain pour une semaine les jeunes danseurs du Marchepied (Lausanne), EDge (UK), Bodhi Project (Autriche) et Verve (UK).

En collaboration avec l'association vaudoise de danse contemporaine (AVDC) et l'association pour la Reconversion des Danseurs Professionnels (RDP), un moment d'échange et de discussion modéré par la sociologue Valérie Rolle, co-auteure du livre De l'école à la scène aura lieu au terme des représentations. Les jeunes échangeront avec le public sur leurs réalités et leurs rêves professionnels.

 

ACTUALITES DES COMPAGNIES ET CHOREGRAPHES VAUDOIS

 
L'Affaire Wettstein /// Cie ADN Dialect
Dans l’Affaire Wettstein, obnubilé par la volonté de créer un vaccin capable de rendre ses patients libres d’exprimer le talent qui sommeille en eux, le Dr. Karl Wettstein, biochimiste passionné de philosophie et physique quantique, kidnappe des êtres humains pour expérimenter son sérum nommé : l’inventine. Étranges et inquiétantes, les expérimentations du savant vont susciter des effets troublants et délirants sur ses cobayes/danseurs.
 
Le Mouvodrome /// Cie ADN Dialect
Le Mouvodrome est une sculpture pivotante qui divise l’espace et crée différentes perspectives. Pour défier cette redoutable pyramide infernale, les danseurs doivent éviter les barres et les fils rouges en bougeant de manière intuitive.Exemple d’installation scéno-plastique de la cie ADN Dialect, interactif, ludique et sans danger, le Mouvodrome met à l’épreuve notre agilité et nous oblige à aller avec le flow!
 
Les arbres pleurent-ils aussi ? /// Cie Fabienne Berger
Comment capter ce qui semble imperceptible à première vue ? En mettant à l’épreuve notre faculté à entrer en contact avec d’autres formes d’existence, cette création invite le spectateur à réinvestir ses propres sensations. C’est une œuvre qui questionne notre rapport au vivant, au monde organique visible ou invisible, dans notre quotidien hautement technologique et connecté. Les danseurs, dont les corps agissent comme de véritables médiums, cherchent à révéler ce lien enfoui. Un laboratoire de poésie surnaturelle où musique, vidéo et lumière se rejoignent dans une même respiration afin de créer un univers hybride et sensoriel.
 
7.5.2015 /// Cinéma Rex /// Fribourg
PeruQ, création de danse pour caméra, met en scène le corps d’une femme de dos en exploitant les multiples gestuelles qui en découlent. L’objectif est de jouer avec les mécanismes de la vision tout en nourrissant l’imaginaire et la symbolique du dos tourné, notamment en créant la confusion entre le dos et la face, en suscitant l’ambiguïté quant à celui qui s’expose ou qui est exposé.
 
Strangels est une performance pour trois interprètes, réalisée dans un environnement d'étude, une bibliothèque. Strangels (contraction de «étrange» et «ange»), ce sont des caméléons du temps, des êtres d'une autre dimension. Ils fondent leur corps et adaptent leurs mouvements à la temporalité de l'espace qu'ils couvrent. Tels des caméléons, leur présence et leurs actions inhabituelles s'intègrent dans l'espace. C'est un peu comme entrer lentement dans l'eau et devenir une partie des éléments sans perturber l'équilibre. En se faisant « temps compatible » dans leur environnement, les Strangels deviennent invisibles, voire même imperceptibles.
 
The Moebius Strip /// Cie Gilles Jobin
20.5-14.6.2015 /// Festival Videodanse - Centre Pompidou /// Paris (F)
La bande de Moebius est l'expression par laquelle on désigne une forme géométrique obtenue en collant d'une sur l'autre les extrémités d'une bande de papier ayant auparavant été torsadée une seule fois. La bande de Moebius n'a donc qu'un côté et qu'une face : on dit qu'elle représente le mouvement sans fin.
 
Solographies /// Cie Linga
Solographies tire son inspiration d’un travail ad personam, dédié à dévoiler les différentes facettes des artistes interprètes, de ces êtres fragiles et bouleversants qui se donnent corps et âme lorsque le rideau se lève. Profonde et éternelle confrontation entre l’artiste et la scène, l’artiste et le public, l’artiste et lui-même, le solo est aussi le lieu privilégié du dialogue entre chorégraphe et interprète. Un retour à l’essence même de la danse, une exploration profonde des différentes facettes de l’artiste, de l’être scénique.
 
Un acte sérieux /// Cie Nicole Seiler
8-9.5.2015 /// Fête de la Danse /// Teatro Foce /// /// Lugano
Danser, c’est se soustraire au langage articulé. Un vocabulaire, même précis, est insuffisant pour dire l’unicité d’un geste. Décrire la danse, et par conséquent la transmettre, participe donc de l’indicible et peut-être même de l’impossible... Alors que le danseur Mike Winter effectue quelques mouvements devant le public de la Cité, un spectateur va tenter de décrire ses gestes à Krassen Krastev, un autre danseur situé dans un studio à quelques kilomètres de là. Filmé par une webcam projetée sur grand écran, ce dernier va devoir les restituer le plus fidèlement possible dans une confrontation intrigante entre réalité et virtualité.
 
Avec cette création Nicole Seiler poursuit sa recherche cinématographique et plonge dans l’univers des détectives, des films policiers, des films d’horreur pour leur conférer une dimension poétique. Une atmosphère de suspense pour ce thriller dansé, s’inspirant du cinéma d’animation et du film noir. Avec Shiver la chorégraphe explore les différentes dimensions et perspectives que peuvent offrir l’infrarouge et le traitement numérique des images, pour questionner la réalité comme concept et nous plonger dans un univers où se mêlent corps organiques et fictionnels.
 
9.5.2015 /// Fête de la Danse /// Baden
Quand le yodel suisse rencontre la danse contemporaine...
3 femmes vêtues de costumes traditionnels suisses, se mêlent à la foule des passants. L'une d'entre elles commences alors un chant yodel. Progressivement, les deux autres femmes commencent alors à bouger au son de ce chant, à la fois intriguées et pourtant détachées. S'agit-il d'un conflit entre tradition et art contemporain? Ou plutôt d'une nouvelle rencontre chargée de sens?

 
Night club mother /// Cie Octavio de la Roza
Ma mère part travailler dans un cabaret. J’insiste pour l'accompagner. Elle refuse, me laissant dans mon lit où je suis en proie aux rêveries les plus insouciantes comme les plus torturées. Mon impossibilité de la séduire malgré la réalité de l'inceste, l'impuissance, la fascination et la frustration face à cet interdit sont tant de lignes directrices qui m’ont emmenées vers un ballet poétiquement complexe, à la frontière angoissante du merveilleux...Seule sur scène, une danseuse emmène le public dans un monde de fantasmes, de magie, d'enfance, d'abandon et d'inquiétudes.
 
Imaginez une scène couverte de roses… portés par les mélodies ensorcelantes de Piazzolla et les rythmes de Gotan Project, ils dansent et nous livrent leurs intimités, leurs jouissances, leurs désirs dans une suite de tableaux surréalistes. Poussant l’introspection jusqu’à son paroxysme, ils incarneront le Désir, la Passion, la Souffrance, le Désespoir, toutes les figures de l’Amour qui brûle, dévaste, fait vivre. Une représentation moderne du Tango...aux parfums argentins...
 
Voulez-vous danser, Gainsbourg? /// Cie Octavio de la Roza
Avec le soutien de Jane Birkin, Octavio de la Roza retrace l’univers de Gainsbourg, ce séducteur accompli, amoureux des femmes et son imagination infinie, en passant par Gainsbarre et ses excès. Il danse avec deux danseuses, qu’il semble séduire tour à tour, ou en même temps, et qui le séduisent aussi. Voulez- vous danser, Gainsbourg? est une invitation à Serge Gainsbourg à venir danser. Avec lui, avec elles, avec les trois. Sa voix envoûtante, entre la parole et le chant, avec ses silences, ses hésitations, ses arrêts, ses jouissances secrètes. Et voici qu’Octavio danse sur ces chansons-là, il danse ces chansons, il les danse avec le chanteur.
 
NéONS, Never Ever, Oh! Noisy Shadows /// Cie Philippe Saire
Conçu comme une forme légère avec deux danseurs, des journaux lumineux et des néons pour seules lumières, NéONS se veut une pièce proche des arts plastiques, à l’instar de Black Out (2011). Dans NéONS, Philippe Saire retrouve des matériaux qu’il avait déjà utilisés par le passé : les journaux lumineux et les néons. Ceux-ci forment la lumière, le décor et le subtext de la pièce. Ils découpent des scènes dans la pénombre et sont le cadre physique et langagier d’une chorégraphie sombre et parfois ironique sur l’intimité et la séparation. Cette suite de tableaux et « étude » sur la lumière rapprochent une nouvelle fois le chorégraphe des arts plastiques, domaine qui l’intéresse depuis longtemps.
 
Black Out renoue avec la plénitude du mouvement et témoigne d’un attachement ancien de Philippe Saire au dessin. Au centre d'un dispositif original, un sol granuleux noir, composé de milliers de fragments de "matière noire" dans laquelle les mouvements de trois danseurs viennent laisser leur trace et composer, à l’intérieur de l’œuvre chorégraphique, une œuvre plastique. Cette composition mouvante, entre danse et arts performatifs, offre au spectateur, placé en surplomb, une vision insolite et le prédispose à un rapport physique et sensoriel à l’œuvre en train de se faire.
 
Découvrez votre ville sous d’autres perspectives en voyageant les yeux bandés de la Place du Marché à Vevey-Est. Laissez-vous guider par votre partenaire de voyage et profitez d’une halte dansante sur un slow des années 80. Pour finir en beauté, célébrez votre aventure, cocktail en main, dans le foyer du théâtre de l’Oriental ! Un rendez-vous à l’aveugle pour tous les curieux - seuls, en couple ou en famille.
 
23.5.2015 /// Sommerblut Festival /// Cologne (D)
Don’t Panic ouvre le terrain de jeu pour une rencontre avec les médias. Submergés par des vagues d’informations, dans une époque instable et sur un terrain dangereux, nous devenons en fin de compte les fous du roi. Les médias influent notre comportement mais nous persistons à nous croire libre. Jasmine Morand et David N. Russo cherchent à venir à bout de cette situation grotesque. Peu à peu, l’instabilité, l’intrigue et la manipulation les mènent au chaos hilarant.
 
Cet animal en moi /// Cie Richard Kaboré
Cet animal en moi questionne notre identité véritable. Créant un parallèle entre règne animal et société, les danseurs de la Cie Richard Kaboré alternent entre expressions du corps animal et du corps social, dévoilant la dialectique omniprésente entre être et paraître dans nos sociétés. Venez vous aussi découvrir votre animal intérieur !
 
DEZ/equi/LIBR /// Cie SYNT/axe
La Cie SYNT/axe prend pour point de départ un lieu hors du commun: une rampe de skatepark. De là, commence toute une réflexion sur la forme concave, la gravité, le principe de déséquilibre. Associant la danse contemporaine et le breakdance, DEZ/equi/LIBR est un projet qui questionne la relation entre le corps et l'espace: comment les individus évoluent-ils dans la contrainte objective que constitue la forme concave de leur environnement ?
 
Data traite de la relation entre l’homme et son environnement, de l’adaptation et de la transformation. Le monde ne cesse de changer et l’homme y joue un rôle de « créateur de génie ». Il modèle à sa guise les paysages et révolutionne sans cesse dans tous les domaines. Mais que signifie « vivre sur terre aujourd’hui » ? Pouvons-nous le sentir, l’interpréter ?
 
23.5.2015 /// Staatstheater Karlsruhe /// Karlsruhe (DE)
Becoming is a patchwork that was specially developed for a charity gala for the benefit of Alzheimer’s disease research. This performance is organized by Eric Gautier and the Gautier dance.
 
Corpus sing a song /// LE MARCHEPIED
9.5.2015 /// Riley Theatre /// Leeds (UK)
15-16.5.2015 /// Simon Ray Theatre /// Tipperary (IR)
Au travers de CORPUS SING A SONG, supervisé par Corinne Rochet et Nicholas Pettit, il est question de « musique humaine ». Les chorégraphes observent dans un contexte économique et social oppressant, de par la montée du chômage, l’inégalité des sexes, la baisse du pouvoir d’achat, etc, la dimension sonore du corps, la musicalité des corps. Ils cherchent à créer un espace où la musique est celle générée par le corps, les corps en interactions, dialogues, fusions, écoutes, transcendances, émulations. La musique du corps comme révélatrice de l’intime, comme révélatrice de ce qui ne se dit pas, hors du sens, proche de l’intuitif, la musicalité des corps pour amener à percevoir toute la substance d’un corps sensible.
 
15-16.5.2015 /// Simon Ray Theatre /// Tipperary (IR)
Le travail de la Cie Iseli/Chiodi explore la frontière floue entre nos univers intimes et leur expression sous forme visible, concepts formulés et comportements sociaux. L’individu vit une bataille persistante entre, d’un côté, les mondes souterrains amorphes et inconscients des instincts et des sensations et, de l’autre (à cheval sur le premier), les formes structurées de nos vies quotidiennes. Comment se réconcilient ces deux aspects ? Sont-ils séparés d’une barrière opaque ? Autant de questions qui invitent à une approche intuitive et sensible des matières expressives cachées dans nos corps charnels. Il s’agit de construire la forme tout en donnant à chaque danseur la possibilité de laisser émerger sa nature. D’unifier le propos sans conformer les individus.
 
Wave me to the moon /// LE MARCHEPIED
Les chorégraphes Laurence Yadi et Nicolas Cantillon ont choisi de créer pour Le MARCHEPIED une pièce élaborée autour de la cérémonie, une forme fondamentale du travail de la Cie 7273. La cérémonie est un élément qui prend sa source dans le fait même de leur pratique de la danse : le rituel de l’échauffement quotidien, la répétition des mouvements qui permet la maîtrise de son corps, la concentration pour interpréter une danse à la spiritualité propre à chaque interprète. Ainsi, le spectateur suivra la trajectoire du mouvement qui parcourt le corps des danseurs afin d’être au plus proche de leur ressenti physique.
 
Danse en ville 2015 /// LE MARCHEPIED
16.5.2015 /// Tipperary (IR)
5.6.2015 /// Beach Lounge /// Ascona
Danse en ville propose aux passants du jour un itinéraire chorégraphique alliant plaisir et poésie. Les danseuses du MARCHEPIED investissent l'espace urbain pour mieux en valoriser l’architecture, pour faire voir ou découvrir la danse contemporaine dans toute sa sensualité et son originalité. Un moment de convivialité partagé grâce à la vivacité et à la générosité inhérente au danseur.
 
Plateforme _Nouvelle génération d'interprètes 2015 /// LE MARCHEPIED
13-14.6.2015 /// Arsenic /// Théâtre Sévelin 36 /// Lausanne

En juin 2015 aura lieu la quatrième édition du projet PLATEFORME_Nouvelle génération d'interprètes, mis en place en 2009 pour soutenir le devenir de la formation et la profession du danseur, contribuer à la reconnaissance de la danse contemporaine suisse et à une ouverture vers un public de plus en plus large.

La quatrième édition proposera aux quatre formations invitées, The EDge (The Place – Londres), Bodhi Project (Salburg Experimental Academy of Dance – Salzburg), Verve (Northern School of Contemporary Dance – Leeds) et Le MARCHEPIED (compagnie junior de danse contemporaine – Lausanne), des workshops animés par les chorégraphes YoungSoon Cho Jaquet, Josef Trefeli, Nicole Seiler, Nicholas Pettit, une performance extérieure chorégraphiée par Joanne Leighton, deux soirs de représentations publiques au Théâtre Sévelin 36 et à l’Arsenic, ainsi que des rencontres professionnels/public organisées en partenariat avec l'Association Vaudoise de Danse Contemporaine et l'Association pour la Reconversion des Danseurs Professionnels.

 

ACTUALITES DE NOS PARTENAIRES PRIVILEGE

 

Avec le passedanse, vous obtenez des réductions de 20 à 50% sur le prix des places de chacun des spectacles programmés. Il est valable pour toute la saison 2014-2015, d'août à juillet. Il coûte 20 francs suisses (prix unique).

La 19e saison du passedanse réunit toute la programmation chorégraphique de l’adc (association pour la danse contemporaine), la Bâtie – Festival de Genève, le Festival Antigel, Château Rouge (Annemasse), le Théâtre Forum Meyrin, le Théâtre de l’Usine, le Grand Théâtre de Genève, le Service de la Culture de Vernier et l’Esplanade du Lac (Divonne-les-Bains). Sur présentation du passedanse 14/15, vous bénéficiez d’un tarif préférentiel pour les spectacles de danse, ou d’une bonne surprise, dans les lieux associés (sur Vaud: Théâtre Sévelin 36, Arsenic, Théâtre Vidy-Lausanne, l'Octogone).

Vous pouvez obtenir le Passedanse aux billetteries des lieux partenaires (Salle des Eaux-Vives, Salle des Fêtes de Vernier, Grand Théâtre de Genève, Théâtre Forum Meyrin, Esplanade du Lac, Château Rouge, Théâtre de l'Usine) les soirs de représentation.

 
1-9.5.2015 rdv1 - les lignes du dehors
Le far° présente son premier événement programmé hors festival. Arpenter la ville les yeux fermés, les ouvrir bien grands pour se plonger dans les écrits de James Joyce retranscrits à même le sol, rdv1 – les lignes du dehors vous invite à découvrir des artistes qui créent en se déplaçant. Destiné à tous les publics, ce rendez-vous printanier avec les arts vivants regroupe des performances, une exposition et une table ronde révélant des pratiques artistiques liées à la marche, à l’écriture et au territoire.

Du 1er au 9 mai 2015, les œuvres de Malena Beer (F), Jean-Christophe Norman (F) et Gregory Stauffer (CH) prendront place dans l’espace public, à La Grenette et au Château de Nyon.

 
Dans l’Affaire Wettstein, obnubilé par la volonté de créer un vaccin capable de rendre ses patients libres d’exprimer le talent qui sommeille en eux, le Dr. Karl Wettstein, biochimiste passionné de philosophie et physique quantique, kidnappe des êtres humains pour expérimenter son sérum nommé : l’inventine. Étranges et inquiétantes, les expérimentations du savant vont susciter des effets troublants et délirants sur ses cobayes/danseurs.
 
Danse à l’Ecole est indéniablement un rendez-vous incontournable de la Fête de la Danse veveysanne. Pour la cinquième année consécutive, nous pouvons parier que le Théâtre Le Reflet fera salle comble pour applaudir les élèves de huit classes enfantines et primaires. Ces derniers ont suivi toute l’année des ateliers dirigés par des danseurs et chorégraphes professionnels. C’est donc avec beaucoup de plaisir et de fierté qu’ils présentent ce travail de création lors d’un spectacle attendrissant et unique.
Coordination en milieu scolaire : Sidonie Bays, Fabienne Blanchard, Muriel Burnand, Anne Giavina, Virginie Meylan et Catherine Overney / Danse et chorégraphie : Marion Dill, Nathalie Dubath, Natacha Garcin, Mickaël Henrotay Delaunay et Jasmine Morand

 
Dans cette pièce, Tabea Martin traite de la construction identitaire en mettant en scène un duo masculin. Que signifie "être" ou "ne pas être danseur" ? Danser signifie-t-il uniquement danser ? Les questions sociologiques sont au coeur du travail de la chorégraphe. Avec beaucoup d'humour et d'énergie, les danseurs partagent avec le public leurs doutes et leurs réflexions.
Tout public dès 6 ans

 
En Amérique, de nombreuses villes et quartier développent et cultivent leur propre style de danse. Et en Suisse ? Cinq agglomérations, vont tenter de trouver le leur. En amont de la Fête de la Danse et en collaboration avec le Centre socioculturel de la Bourdonnette, lors de trois répétitions, des danseurs amateurs issus d'un même quartier seront invités à créer une session de danse, accompagnés du performer Philippe Wicht. Le 4e jour dans le quartier, le résultat est partagé avec le public à l'occasion d'une répétition ouverte à tous, menée par les pionniers de la danse eux-mêmes. Le samedi, la performance est présentée dans la cour du Théâtre Vidy-Lausanne.

A chaque quartier son identité, en passant de la musique au style d'habillement. Venez découvrir et, pourquoi pas, apprendre ce nouveau style de danse !

 
CF. PLATEFORME-NOUVELLE GENERATION D'INTERPRETES (ci-dessus)


 
Les quarante danseurs de l’Ecole-Atelier Rudra Béjart, accompagnés de leurs professeurs, vous invitent à assister à leurs classes et répétitions sur la scène de l'Octogone. Une occasion exceptionnelle de découvrir leur univers de travail !
 
En 2013, la Collection suisse de la danse (ZH/LS) a lancé un projet d’histoire orale sur la scène de la danse suisse de 1960 à 1980. A l’occasion de la Fête de la Danse seront montrés pour la première fois des extraits des interviews réalisés dans le cadre de ce projet. Ces derniers traitent bien sûr des processus créatifs, mais également des questions relatives à la formation, aux conditions de travail et de production, telles que : où se forme-t-on ? Comment produit-on ? Où présenter son travail ? Quels enseignants, artistes ou traditions ont marqué ces décennies ? Avec ces portraits filmés, plusieurs personnalités phares de la scène de la danse suisse offrent un aperçu de leur démarche artistique.
 
Entrez dans l’univers filmé de la danse à travers un programme d’une dizaine de courts-métrages, oscillant tour à tour entre fiction, vidéo-danse et film d’animation. Ce « voyage » cinématographique présente des œuvres abouties aussi bien par des chorégraphes que des réalisateurs, de Suisse et d’ailleurs. Parmi les chorégraphes suisses figurent notamment Nicole Seiler et Fabienne Berger.
 
József Trefeli et Mike Winter chorégraphient la lutte contre la gravité basée sur l’adrénaline du risque. De l’énergie, de l’énergie, de l’énergie… et de la grâce au masculin. Faisant fi des lois de la gravité, les six interprètes interagissent, prenant appui les uns sur les autres pour des élévations spectaculaires. Par le biais de UP », les chorégraphes questionnent le temps de l’introversion où chacun vit replié sur soi. En déployant les corps, les deux créateurs déploient les esprits qui, à la vue des exploits physiques, songent eux aussi à s’élancer vers l’ouverture.
 
Résidente à l’école de cirque de Sainte-Croix, la Cie Idem développe un travail chorégraphique dans lequel domine l’humour, la spontanéité et la confiance mutuelle. Cette nouvelle création traite de la relation entre l’homme et son environnement, de l’adaptation et de la transformation. Le monde ne cesse de changer et l’homme y joue un rôle de « créateur de génie ». Il modèle à sa guise les paysages et révolutionne sans cesse dans tous les domaines. Mais que signifie « vivre sur terre aujourd’hui » ? Pouvons-nous le sentir, l’interpréter ?
 
Cindy Van Acker revient au solo, à la possibilité d’expérimentations radicales qu’il offre et à la recherche d’une plasticité extrême. Dans Ion, elle renverse des valeurs que l’on pensait admises – corporelles, mentales, sensorielles... Et scénographiques aussi, puisque avec Victor Roy, la lumière et l’espace se réinventent et transcendent le propos chorégraphique.

Cette incitation à retourner dans la solitude de la recherche artistique, Cindy Van Acker la trouve dans son propre trajet de chorégraphe, mais aussi chez Nietzsche et Nijinski, ses compagnons de route du moment. C’est par eux, le poète-philosophe qui se disait danseur et le danseur qui a cessé de danser pour écrire son journal, qu’elle espère se faire dérégler pour créer Ion.

 
Mettre en mouvements une pièce radiophonique, voilà un projet étonnant. Pas tant que cela pour Thomas Hauert, fasciné par la radio qui fait accéder à des mondes sans images. Pour sa nouvelle création, il s’entoure d’une altiste et de sept danseurs. Ensemble, ils inventent une pièce polyphonique et abstraite et dessinent un nuage de sensations susceptible de court-circuiter nos raisons pensantes.
 
Cette invitation de David Zambrano aux Eaux-Vives clôt un workshop de six semaines donné pour les étudiants en danse de la Manufacture de Lausanne, qui livrent également les fruits de leur travail, avec une création, Ballroom 2015.

David Zambrano revient sur sa vie dédiée à la salsa dans cette création pour les étudiants du Bachelor en danse contemporaine de la Manufacture. Il se souvient de la beauté de la conversation des mains, des échanges de pas rythmés, de la musique de Big Band et de la passion qu’il y a à danser avec une autre personne. Il reprend cette histoire de la danse en couple et la redéfinit en quelque chose qui pourrait être plus approprié pour notre époque, sous l’influence du contact improvisation, en changeant les rôles des genres et en mettant l’accent sur l’égalité des droits interraciaux. Il ajuste les dynamiques de la danse en couple traditionnelle en y ajoutant un élément de spontanéité au sein d’une partition à la fois fixée et improvisée.

 
Les élèves de dernière année de la filière danse du Centre de Formation Professionnel des Arts Appliqués et le chorégraphe Mickaël Henrotay-Delaunay présentent Le cri des lignes.« En fait, lorsque nous créons, nous ordonnons le chaos qui nous habite en structurant notre microcosme intérieur. » Cette citation de Francine Prévost et Marie-Josée Feury est le cœur du thème abordé dans cette pièce, le chaos. Comment s’organise-t-il? Le public est convié à vivre un voyage expérimental dans les possibles d’un chaos collectif ou solitaire.
 
Le chorégraphe Abderzak Houmi s’attaque à une hybridation explosive des esthétiques en réunissant monde du hip hop et musique baroque. Outre ce métissage inédit, l’originalité du projet consiste en un atelier de quelques jours organisé au théâtre avec douze danseurs amateurs habitant sur les lieux visités par la tournée. Bien plus qu’un simple collage de figurants, cette démarche s’inscrit dans une véritable volonté d’échange au-delà des genres et frontières. Jubilatoire, protéiforme, cette pièce hors norme aux allures de conte géométrique à tout d’une prouesse technique.
 
Avant et après le spectacle Face à Face, le collectif genevois Projet 11 invite à la performance One One One ! au Souffleur. Tout intéressé pourra s'asseoir devant les danseurs qui tenteront de ressentir les énergies du spectateur pour en composer une danse.
 

ACTUALITES DE NOTRE PARTENAIRE RESIDENCE

 
Thomas Hauert est un danseur et chorégraphe dont l’œuvre noue une relation intime avec la musique. Dans son nouveau solo, il danse en interaction avec le madrigal baroque Si dolce è’l tormento composé par Claudio Monteverdi sur un texte de Carlo Milanuzzi. Il interprète ce poème musical de l’amour contrarié comme l’expression d’un conflit entre le plaisir de disposer d’un idéal à atteindre et le tourment de savoir que cet idéal ne sera jamais atteint. Cette tension est le moteur universel de la vie prenant autant de formes et d’interprétations qu’il existe de visions individuelles du « pays merveilleux ». En allemand, ce sentiment passionné et pourtant douloureux du désir inapaisable se traduit par: Sehnsucht.
 
Distorsion physique urbaine et intervention choré][graphique
Un parcours urbain singulier, où le regard et les perspectives se trouvent transformés. Du gaffeur affirmé, des mouvements opposés et une petite boîte faisant un sacré barouf pour une direction, ou deux, une marche arrière ou une autre. Mobiles et éphémères, ces activateurs de ville décalent le regard, fendent l'espace et ravivent le quotidien. Rythmée, sauvage et absurde, Tape Riot est une émeute poétique qui propose, avec beaucoup d'humour, les chimères d’une utopie urbaine.

 
Interprétée par Ana Pi, cette conférence dansée autour des danses actuelles à travers le monde est à la fois spectaculaire et pédagogique. Elle offre un tour d’horizon de danses urbaines telles que le Krump à Los Angeles, le Dancehall à Kingston, Le Pantsula à Johannesburg ou encore le Voguing à New York.
Tout public dès 10 ans

 
CF. PLATEFORME-NOUVELLE GENERATION D'INTERPRETES (ci-dessus)
 

LA MEDIATION EN DANSE

 
Activités jeune public et famille /// Fêtes de la danse vaudoises

Les Fêtes de la Danse vaudoises font la part belle à la sensibilisation et la médiation en danse. Parmi les nombreuses activités proposées:

Table à bricole, fabrication de jeux magiques
Samedi 9 mai et dimanche 10 mai, Arsenic /// Lausanne
Samedi 9 mai, Théâtre Vidy-Lausanne /// Lausanne
Entre deux cours ou avant un spectacle, pour se reposer ou encore le temps d’un sirop, installez-vous en famille à la table à bricole pour fabriquer un jeu d’illusion d’optique en papier. Une jolie façon de faire danser des images. Un atelier de la Plateforme vaudoise de médiation danse – AVDC. Matériel à disposition.

Ateliers STOP MOTION: Mouvement et photographie – Rosalie Vasey
Samedi 9 mai, Arsenic /// Lausanne
Dimanche 10 mai, CACY - Centre d'Art contemporain /// Yverdon-les-Bains
Rosalie Vasey, plasticienne, propose des ateliers créatifs avec pour objectif de créer un film en utilisant le stop motion, une technique d’animation image par image souvent utilisée pour les dessins animés. Cet atelier mêle mouvement et photographie. Après un échauffement, prenez la pose ! Les centaines de clichés pris sont ensuite mis bout à bout pour donner l’illusion du mouvement.
Informations et inscriptions : Lausanne (atelier pour adolescents) - lausanne@fetedeladanse.ch /// Yverdon-les-Bains - yverdon@fetedeladanse.ch

Ateliers STOP MOTION: Danse et papiers découpés – Rosalie Vasey
Samedi 9 mai, Bibliothèque Médiathèque Municipale /// Vevey
Dimanche 10 mai, Collection suisse de la danse /// Lausanne
Dans cet atelier, il s’agira de créer et mettre en mouvement des danseurs en papier. Les clichés pris en atelier, mis bout à bout, vous permettent de réaliser un court métrage que vous emporterez.
Atelier pour enfants, de 8 à 12 ans
Inscriptions: Vevey - mylene.badoux@vevey.ch /// Lausanne - jusqu’au 6 mai à info@collectiondeladanse.ch

Atelier-spectacle VideoDanceGame – Collectif Rohling
Dimanche 10 mai, Arsenic /// Lausanne
Créé par le collectif Rohling, VideoDanceGame est un jeu multimédia interactif associant danse, mouvement et images dessinées par le groupe d’enfants de Kidswest.ch. Dans des espaces colorés, les enfants à partir de 3 ans sont invités à danser en interaction avec des images projetées au sol et sur le mur.

Atelier Danser après 60 ans – Cie Utilité Publique et la Fondation Mont-Calme
Dimanche 10 mai, Arsenic /// Lausanne
Depuis 2013, la Cie Utilité Publique – Corinne Rochet et Nicholas Pettit, accompagnés de Mickaël Henrotay Delaunay – a mené des ateliers de découverte de la danse contemporaine au sein de l’EMS Mont-Calme (Lausanne). Un groupe d’une quinzaine de résidents y participe ainsi chaque semaine. A l’occasion de la Fête de la Danse, les seniors et le tout public sont invités à découvrir cet atelier.
Inscription conseillée : lausanne@fetedeladanse.ch

 

Depuis la rentrée 2014, la Manufacture – HETSR accueille et organise à Lausanne le Bachelor in Contemporary Dance (option création). Pour vous permettre d'entrer dans les coulisses de cette nouvelle formation, la Manufacture ouvre les portes du studio de l'atelier donné par Shelley Senter aux étudiants danseurs de première année.
Shelley Senter est impliquée depuis 25 ans dans la danse post-moderne et expérimentale. Elle a, entre autres, collaboré avec Trisha Brown et Yvonne Rainer dont elle est aujourd'hui répétitrice officielle.

Inscriptions: annepascale.mittaz@hetsr.ch

 
29-30.5.2015 /// Fribourg

RESO organise un stage animé par Nathalie Tachella (Genève) et Tina Mantel (Zurich) sur l'analyse chorégraphique comme point de départ pour concevoir une action de médiation. L'objectif de ce stage est d'apporter un perfectionnement qui vise à développer la capacité de concevoir une action de médiation en lien avec une œuvre chorégraphique ou un artiste. La formation comprend des volets pratiques et théoriques.

Dates et horaires: vendredi 29 mai de 14h à 19h et samedi 30 mai de 11h à 18h
Tarif: CHF 100.-
Ce workshop est organisé en collaboration avec Danse Suisse, qui propose à ses membres de prendre à sa charge CHF 20.- du coût de la finance d'inscription.
Inscription: jusqu'au 13 mai 2015 auprès de Bettina Holzhausen : mediation@reso.ch
Lors de votre inscription, merci de préciser si vous êtes membre de Danse Suisse.

Cours / stages

 

COURS ET STAGES POUR DANSEURS PROFESSIONNELS

 
Entraînement régulier du danseur
pour voir les deux calendriers Vaud et Genève, cliquez ici


PROGRAMME LAUSANNE :



YOGA avec YoungSoon et Piera Honneger
Dates :
lu 11, me 13, lu 18, me 20, lu 25 et me 27 MAI 2015
Horaires : 09:00 – 10:30
Lieu : Arsenic, Rue de Genève 57, 1004 Lausanne (lundi : Studio1, mercredi : Mini labo)
Tarif : CHF 8.-
Contact: : YoungSoon Cho Jacquet, 076 504 21 30
Les cours sont donnés les lundis par Piera Honneger et les mercredis par YoungSoon Cho Jaquet








LES RENCONTRES PROFESSIONNELLES DE DANSES - GENEVE 
18-21.5.2015, 10h-12h et 13h-16h /// Théâtre Am stran gram /// Route de Frontenex 56 /// 1207 Genève

Dans le cadre de son programme de formation continue, les RP - Genève proposent, en collaboration avec la Cie Neopost Foofwa (Genève), un module de formation continue avec Ambra Senatore.

La chorégraphe italienne propose un module de formation autour de son travail, nourri d’éléments de théâtralité, de gestes et d’expressions du quotidien. L’action et la présence du corps et la relation de celui-­ci à l’espace sont au cœur de cette recherche, qui vise notamment à affranchir le mouvement de toute volonté intellectualisée, en lui donnant la possibilité d’évoquer des situations, de raconter.
Après un échauffement, défini comme l’éveil et l’observation du corps et du mouvement, par des exercices sur le poids, sur la poussée, sur l’abandon et sur l’écoute du corps en relation à l'espace, nous travaillerons en improvisation sur les relations, l’interaction, la plastique des corps et les expressions du visage.

Inscriptions : rp@rp-­geneve.ch
Tarif : Frs 100.-­
Ce module de formation continue de 20h est destiné uniquement aux membres des RP à jour de leur cotisation annuelle 2015 (50 frs) ainsi qu’aux membres de l’AVDC à jour de leur cotisation annuelle 2015, selon les places disponibles.

LES RENCONTRES PROFESSIONNELLES DE DANSES - GENEVE 
5.6.2015 /// Genève

Dans le cadre de son programme de formation continue, les RP - Genève proposent, en collaboration avec Out of the Box - Biennale des Arts inclusifs, le module : L'audio-description en danse, animé par Valérie Castan.

Inscriptions : rp@rp-­geneve.ch­

LES RENCONTRES PROFESSIONNELLES DE DANSES - GENEVE 
13-14.6.2015, 10h-17h /// 57-­59, Rue de Carouge (Au fond du passage à droite) /// Genève

Dans le cadre de son programme de formation continue, les RP - Genève proposent, en collaboraiton avec la compagnie Neopost Foofwa, le module de formation : Initiation au SAO-­LIM CHUAN et au TAI-­CHI CHUAN avec Dominique Falquet.

Le SAO-­LIM CHUAN est un art martial chinois généralement désigné en occident par le terme vague de « kung-­fu ». Il est historiquement lié au bouddhisme chan (zen). Son répertoire technique est composé principalement de frappes (pieds, mains, coudes, genoux, etc.) et sa pratique fait appel à une activité corporelle intense et dynamique. Il est catalogué dans les arts martiaux « externes ».
Le TAI-­CHI CHUAN est un art martial chinois généralement connu en occident comme gymnastique de santé et de longévité. Ses techniques, proches de la pensée taoïste, sont axées principalement sur l'esquive, l'absorption et la non-opposition ; sa pratique est lente et insiste sur la fluidité du mouvement. Il est catalogué dans les arts martiaux « internes ».
Ces méthodes sont présumées antagonistes dans les arts martiaux chinois, l'une étant « interne », l'autre « externe ». Cependant elles partagent la même démarche pédagogique : la mise en place d'une structure corporelle propre au système, puis le développement du mouvement dans cette structure (émission et réception de l'énergie) et enfin le travail avec partenaire.

Le stage, scindé en deux parties, sera une initiation au SAO-LIM CHUAN et au TAI-­CHI CHUAN. La pratique des exercices et des techniques de base de ces deux systèmes offre l'occasion d'expérimenter in vivo deux traditions qui ont traversé parallèlement l'histoire et la culture chinoise, tantôt éloignées, tantôt rapprochées par les philosophies qui les imprègnent.

Inscriptions : rp@rp-­geneve.ch
Tarif : Frs 40.-­
Ce module de formation continue est destiné uniquement aux membres des RP à jour de leur cotisation annuelle 2015 (50 frs) ainsi qu’aux membres de l’AVDC à jour de leur cotisation annuelle 2015, selon les places disponibles.

JOURNEES D'ETUDES 

Quatre écoles d’art se sont réunies pour expérimenter et saisir le rôle de l’improvisation dans la création artistique : la Manufacture pour le théâtre, la Haute école de musique de Lausanne pour la musique, l’École cantonale d’art de Lausanne pour le cinéma, et la Haute école d’art et de design de Genève pour la performance.

Ce projet de recherche intitulé Processus d’Improvisation, Performance et action située, des sciences sociales aux pratiques artistiques est mené depuis septembre 2013 et soutenu par le Fonds national suisse de la recherche scientifique. Ces journées d’études articuleront les résultats de cette recherche et plusieurs interventions de spécialistes de l’improvisation.

Dates et horaires: 5 et 6 juin 2015 de 9h à 18h
Lieu : La Manufacture, Rue du Grand-Pré 5, Lausanne-Malley
Entrée libre - Réservation conseillée: olivier.yglesias@hetsr.ch
Plus d'infos: www.hetsr.ch

WORKSHOP 
22.6 au 3.7.2015 /// 7 au 10.7.2015 /// CAMPING

CAMPING est une plateforme internationale de workshop, une expérience unique en Europe de rencontres avec des artistes du champ de la scène chorégraphique internationale, un lieu de campement artistique qui rend possible toutes les expériences poétiques de la danse.

Durant deux semaines, CAMPING propose une programmation de cours, de workshops, de conférences, de projections de films, de rencontres professionnelles, de présentations publiques et de performances.

CAMPING s'adresse à tous les acteurs de la danse, qu’ils soient étudiants, enseignants, interprètes, chorégraphes, chercheurs, mais aussi à un plus large public d’amateurs et de spectateurs.

Si créer est l'activité d'échanger, il nous faut inventer les espaces, les lieux communs et le contexte propice à ces activités symboliques. CAMPING est la première édition d’un rendez-vous annuel qui sort des cadres identifiés de production et de diffusion pour devenir un espace de réappropriation par les artistes eux-mêmes.

Dates : du 22 juin au 3 juillet 2015 en Ile-de-France et du 7 au 10 juillet 2015 en Rhône-Alpes
Public : : les workshops sont réservés aux professionnels de la danse
Tarif : à la semaine donnant accès aux cours-ateliers des écoles invitées, 135 euros (individuel) / 300 euros (prise en charge)
Plus d'infos : www.cnd.fr

 

COURS ET STAGES POUR AMATEURS

COURS 
Les mercredis ou sur rendez-vous /// Lausanne

Doris Vuilleumier, danseuse et chorégraphe, propose le cours Posture ludique et subtil. Grâce aux techniques de danse contemporaine associées à la respiration, partir à la découverte de son corps. Renforcer, décontracter, prendre conscience. Dorsaux, abdominaux, périnée.

Cours collectif (réservé aux femmes)
Mercredi: 17h-18h
Prix: fr. 250.- pour 10 cours
Lieu: C11, Curtat 11, Lausanne

Cours individuel (sur rendez-vous)
Prix: fr. 60.- le cours de 50 min.
Lieu: Maupas 55, Lausanne

Renseignements: 076 565 66 49, theatre.danse@sunrise.ch

COURS CONTEMPORAIN  
niveau débutant avec Ai Koyama
niveau débutant/avancé avec Dorota Lecka
niveau avancé avec Gérald Durand

Cours de contemporain pour amateurs niveau débutant donnés par Ai Koyama: les lundis de 19h15 à 20h45 au studio de la Compagnie Linga.

Cours de contemporain pour amateurs niveau débutant/avancé donnés par Dorota Lecka: les mardis de 19h à 21h au studio de la Compagnie Linga.

Cours de contemporain pour amateurs niveau avancé donnés par Gérald Durand: les lundis de 19h à 21h au Studio2 du Marchepied.
Adresse : rue du Valentin 35 - 1004 Lausanne

Inscriptions : admin@linga.ch ou appeler le +41 (0)21 721 36 03

COURS DANSE CONTEMPORAINE  
les lundis, 19h30-21h /// Annexe 36 /// Lausanne

Dans ses ateliers, Nicholas Pettit axe son travaille sur l'improvisation et la composition chorégraphique, tout en gardant pour base l'exploration des fondamentaux de la danse contemporaine (qualités, temps, espace). Il va diviser son cours en deux temps : dans la première partie, il poursuivra son travail sur les bases techniques de la danse contemporaine, abordée sous la forme d’un échauffement corporel. La seconde partie du cours se traduira sous forme d'un atelier de recherche chorégraphique.

Dates: Les lundis > 18 mai / 1, 15 et 29 juin
Horaires: 19:30-21:00
Niveaux: adultes, tous niveaux
Lieu: Annexe 36, Gare de Sébeillon (bâtiment de Cargo Domicile), Rue de Genève 103, Lausanne, Quai 18, 2ème étage
Informations et inscriptions: info@theatresevelin36.ch ou 021 620 00 10

COURS DE GAGA 
les jeudis, 18h45-19h45 /// Annexe 36 /// Lausanne

GaGa est un langage de mouvement développé par le chorégraphe israëlien Ohad Naharin pour l'entraînement quotidien des danseurs de la Batsheva Dance Company. Ce langage enseigne et encourage la "multidimensionnalité" du mouvement, son efficacité et sa texture. GaGa permet de saisir le lien entre le plaisir et l'effort, et améliore la vitesse et la clarté d'intention. Il favorise la reconnaissance de ses propres habitudes de mouvement de même que l'acquisition de nouvelles. Enfin, la technique GaGa permet de renverser certaines faiblesses et de développer l'endurance.

Dates: Les jeudis > 7 et 21 mai / 4, 18 et 25 juin / 2 juillet
Horaires: 18:45-19:45
Niveaux: adultes, tous niveaux
Lieu: Annexe 36, Gare de Sébeillon (bâtiment de Cargo Domicile), Rue de Genève 103, Lausanne, Quai 18, 2ème étage
Informations et inscriptions: info@theatresevelin36.ch ou 021 620 00 10

ATELIER PARENTS/ENFANTS 
Dimanche 31.5.2015 /// Annexe 36 /// Lausanne

Matières à danser. Venez découvrir la danse contemporaine en famille !
Le Théâtre Sévelin 36 propose une série d'ateliers parents-enfants, animés par Jasmine Morand ou Natacha Garcin, toutes deux danseuses, chorégraphes et pédagogues. Un temps de partage pour partir à la découverte de la danse et de l’expression corporelle en famille. A chaque séance, un thème spécifique est abordé pour donner matière à créer, improviser et/ou composer des danses ensemble.

Date et horaire: dimanche 31 mai, 10:30-12:00
Tarif: CHF 30.- / atelier (un adulte et un enfant de 4 à 8 ans)
Lieu: Annexe 36, Rue de Genève 103, Lausanne
Inscriptions: info@theatresevelin36.ch ou 021 620 00 10

STAGE 

« Sensibilisation à la danse contemporaine », animé par Guillaume Guilherme
Le goût du théâtre, la curiosité de la danse ? Le temps d’un week-end, il vous est proposé d’ouvrir les yeux sur le monde de la danse contemporaine, de découvrir la réalité de ses métiers, et de profiter de l’occasion pour s’y essayer. Saisissez l’opportunité de suivre un échauffement, quel que soit votre niveau et de participer ensuite à un atelier pratique basé sur le plaisir de chercher et de jouer avec les possibilités étonnantes de son corps. Pas d’expérience requise.

Coût: CHF 50.- / étudiants CHF 30.- / abonnés « Grande Faim » gratuit
Lieu: Grange de Dorigny
Infos et inscriptions: 021 692 21 27 ou culture@unil.ch
Nombre max. de participants: 15

Auditions

 
23.5.2015 /// Théâtre Sévelin 36 /// Lausanne
6.6.2015 /// Point Ephémère /// Paris

Arts Mouvementés / Yasmine Hugonnet, compagnie de danse contemporaine basée à Lausanne, recherche des danseuses et danseurs professionnels pour la prochaine création, saison 2015/2016.

Profil: Danseuse ou danseur avec une cartographie corporelle très développée, intérêt pour le mouvement comme pour l'immobilité, disponibilité à un travail de recherche, expérience exigée. Une aptitude à la ventriloquie est bienvenue. Disponible dès septembre.

Répétitions: à Lausanne et à Paris
Durée d’engagement: 10 semaines de travail
Première début février 2016 au Festival les Printemps de Sévelin, Lausanne Suisse, puis aux Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine St Denis en mai 2016.
Candidature: Envoyer CV, photo et vidéo: une vidéo en solo, improvisation, maximum 5 minutes et sans musique à auditionhugonnet@hotmail.com
Audition sur invitation: le 23 mai de 14h à 19h et le 24 mai de 11h à 18h à l’Annexe 36, à Lausanne.
Audition à Paris le 6 juin de 11h-19h au Point Éphémère.
Date limite d'envoi des candidatures : 18 mai 2015

 

Retrouvez d'autres liens sur des annonces d'auditions sur la page PROS > DANSEURS de l'AVDC.

Annonces

 

 
11.5.2015, 18h30 /// Café Gavroche /// Genève

L'Association pour la Reconversion des Danseurs Professionnels propose aux danseurs de tous âges et tous horizons d'échanger lors de nouveaux rendez-vous informels, pour prendre le temps de discuter et d'échanger sur des questions bien concrètes de (transition de) carrière. Dialoguer avec des personnes ayant vécu des situations similaires, sur des sujets propres aux parcours des danseurs, permet d'élargir son horizon et répondre à certaines questions.

Danser / retourner sur les bancs d'école / devenir parent… C'est possible ?
En présence d'Alessandra Mattana (Master IOMBA, coordinatrice du Bachelor danse à la HETSR) et Nicolas Leresche (aux études en Bachelor géographie et environnement), tous deux danseurs, boursiers de la RDP.
Lundi 11 mai 2015 à 18h30 au café Gavroche à Genève (Boulevard James Fazy 4) situé non loin de la gare.

Information: Sarah Guillermin, Secrétaire générale, RDP, +41 (0)78 878 58 01, www.dance-transition.ch

 

La RDP peut attribuer des bourses dans le cadre de la formation professionnelle de reconversion. Le prochain délai de dépôt de demandes de bourses est fixé au 18 mai, le suivant au 18 septembre.

La bourse finance tout ou partie des frais de formation professionnelle de reconversion. Les contributions aux frais de subsistance compensent partiellement la perte de revenu durant la formation professionnelle de reconversion.

La RDP considère que la formation professionnelle de reconversion du danseur doit lui permettre d’aboutir à une autonomie financière.

 
19.6.2015 /// Théâtre Vidy-Lausanne

Le 19 juin prochain, la SSA fêtera sa 30e année d’existence au Théâtre Vidy-Lausanne. Un programme de festivités artistiques et culinaires suivra à 19h30 l’assemblée générale qui, elle, se tiendra à partir de 18h30.

Cet événement est l’occasion de rendre hommage aux pionniers, à ces 32 auteurs qui ont signé l’acte constitutif de la SSA le 30 novembre 1985. La SSA allait ainsi succéder à la Section suisse de la SACD présente depuis les années 1940 à Genève. Le nombre d’adhérents s’est rapidement accru pour atteindre 373 membres le 1er janvier 1986, date à laquelle la SSA est devenue opérationnelle. 2’400 ont su à ce jour faire confiance à la SSA pour la gestion de leurs droits.

Dans ce laps de temps, la société a multiplié son encaissement global par 6,35. Son identité reflète la région où elle est ancrée: suisse et latine, ouverte sur le monde. L’expertise de la SSA est largement reconnue dans les cercles de la Confédération Internationale des Sociétés d’Auteurs et de Compositeurs.

 

Le modèle de coproduction PRAIRIE en faveur de compagnies de théâtre et de danse innovantes suisses entame sa neuvième saison. Durant les huit dernières saisons, quarante projets ont été coproduits et ont été accompagnés avec enthousiasme, empathie et savoir-faire. A partir de la saison prochaine, PRAIRIE misera plus sur la durabilité. Les compagnies sélectionnées seront accompagnées pendant trois ans. Le développement des compagnies gagne ainsi en importance.

Les premiers à bénéficier de ce soutien individuel seront:
- Karim Bel Kacem (Théâtre Vidy-Lausanne)
- Jessica Huber (Theaterhaus Gessnerallee Zurich)
- Ioannis Mandafounis (adc, Genève)

 
8-10.5.2015 /// Fête de la Danse /// Genève

Retrouvez les élèves du CFC danseur interprète à la Fête de la Danse de Genève avec trois créations :

Le cri des lignes de Mickaël Henrotay-Delaunay, avec les danseurs de 3ème année :
- Scène ouverte, Meyrin, samedi 9 mai de 15h55 à 16h10
- Scène ouverte, Plainpalais, dimanche 10 mai de 14h55 à 15h10

Ni les Vizirs ni les grands rois de Caroline Lam, avec les danseurs de 2ème année :
- Scène ouverte, Meyrin, samedi 9 mai de 15h10 à 15h20
- Scène ouverte, Plainpalais, dimanche 10 mai de 14h25 à 14h35

CHTO ? avec les danseurs de 1ère année
- Temple St Gervais, Genève, vendredi 8 et samedi 9 mai à 21h
Le centre de formation professionnelle des arts appliqués en collaboration avec la Haute école de musique de Genève présente une création autour de la notion de frontière. Les danseurs de 1e année de la filière danse à orientation contemporaine et les élèves de l'atelier de théâtre rencontrent l'univers du mapping (projections vidéos) des concepteurs multimédia de 3e année.

 

L'ADAC (Académie des Arts Créatifs) cherche en CDD un-e Professeur-e de danse classique avec de l'expérience.

L'association met à disposition différents enseignants et ateliers de danse, musique et arts visuels.

Taux d’occupation : 3 à 4 heures par semaine (les mercredis après-midi)
Lieu de travail : Nyon
Salaire : rémunération dans le respect des conditions de la CCT
Date d'entrée en fonction : septembre 2015
Candidature : CV, lettre de motivation et une photo à envoyer avant le 31 mai 2015 à nzoh@sunrise.ch ou par courrier postal: Académie des Arts Créatifs - Enzo Miraglia - Place Bel-Air 2 - 1260 Nyon
Renseignements complémentaires : Enzo Miraglia, nzoh@sunrise.ch, 076 323 27 41

 
12-22.8.2015 /// Nyon

Cet été, le festival far° s’annonce sous le signe de la bataille ! Ce titre nous a semblé résonner au plus juste avec l’état du monde tel que nous sommes amenés à le percevoir, tout en étant très cohérent avec ce que nous traversons au quotidien pour poursuivre les perspectives artistiques du far° et les défendre avec l’exigence qu’elles méritent. Bataille nous invite à appréhender aussi bien les notions de stratégie que de territoire et surtout convoque l'idée de résistance que nous voulons placer au cœur même de cette nouvelle édition.
 

Artos propose une formation courte de sensibilisation à la gestion de projets culturels.
Le cours s'adresse à des personnes qui souhaitent développer des projets culturels de petite et moyenne taille (budget jusqu'à CHF 50'000.-), qu'elles soient administratrice de compagnie, organisatrice d'événement (concert, exposition, spectacle) ou de festival.

Tarif: CHF 350.- comprenant 12h et 1 entretien individuel
Dates: 5, 6, 12 et 13 juin 2015
Horaires : vendredi 18h30-21h30, samedi 09h30-12h30
Lieu: artos, Rue du Grand Pré 5, Lausanne
Délai d'inscriptions: 22 mai 2015
Renseignements et inscriptions: 021 621 80 60/61/63 ou www.artos-net.ch