Association Vaudoise de Danse Contemporaine
Rte de Genève 57 // Case postale 21 // 1001 Lausanne
T: 021 661 22 53 // 021 661 22 54
LE BUREAU EST OUVERT DU LUNDI AU VENDREDI
 
 
 
 
 
 
 

 

ACTUALITES DE L'AVDC

 

Chapeautée par l’organisation nationale Reso – Réseau Danse Suisse, la Fête de la Danse revient essaimer de sa folle énergie les 30 villes participantes à l’édition 2017 ! Une myriade d’activités viendront activer nos sens: en plus d’un programme constitué de plus de 600 cours, 450 spectacles, performances, films et soirées, la Fête de la Danse propose 11 projets nationaux et reconduit sa collaboration avec les lauréats des Prix suisses de danse.

Nouveautés dans le canton de Vaud, les villes de Rolle et Gland rejoignent la Fête de la Danse. Et aussi, depuis cette année, l’AVDC assure la coordination des Fêtes de la Danse de Vevey et de Lausanne. Pour sa 12e édition, cinq villes de la région vibreront au rythme de la Fête de la Danse: Gland, Lausanne, Rolle, Vevey et Yverdon-les-Bains.

Découvrez sans plus tarder les programmes de ces cinq villes et rejoignez-nous pour fêter la danse !

En préambule : un avant-goût de la Fête de la Danse
Les 22 et 26 avril à Gland et le 1er mai à Rolle
Le 29 avril à Lausanne et à Vevey
Les 26 et 29 avril à Yverdon-les-Bains

Soirées d’ouverture
Mercredi 3 mai au Théâtre Benno-Besson, Yverdon-les-Bains
Jeudi 4 mai au Théâtre de Vidy, Lausanne
Vendredi 5 mai au Café Littéraire, Vevey
Vendredi 5 mai au Théâtre du Grand-Champ, Gland

Tout au long du week-end
Faites le plein de danse en participant aux nombreux cours et ateliers de danse, aux activités famille; en vous éclatant lors des soirées dansantes, bals et discos pour petits et grands; ou encore en assistant aux multiples spectacles, démonstrations, projections de films, scènes ouvertes des écoles de danse,…

Retrouvez le programme complet de la Fête de la Danse sur www.fetedeladanse.ch.
Tarif: un passe à fr. 15.- (gratuit pour les moins de 16 ans) permet l’accès à l’ensemble des activités du week-end. Le passe est vendu le jour-même.

 

Vous souhaitez participer activement à la Fête de la Danse ?
La Fête de la Danse recherche des bénévoles pour l’organisation de son édition 2017 dans les villes de Vevey, Yverdon-les-Bains, Rolle et Lausanne. En échange de votre engagement, vous recevrez notamment un pass pour le week-end (cours et événements gratuits).

Pour vous inscrire, annoncez-vous auprès des coordinateurs locaux :
Lausanne : AVDC, lausanne@fetedeladanse.ch, 021 661 22 54
Vevey : AVDC, vevey@fetedeladanse.ch, 021 661 22 53
Yverdon-les-Bains : Théâtre Benno Besson, yverdon@fetedeladanse.ch, 024 423 65 80
Rolle : Casino de Rolle, rolle@fetedeladanse.ch, 021 825 12 40

 
15.5.2017, 10h-11h30 /// Arsenic /// Lausanne

Rendez-vous lundi 15 mai pour le troisième Café des administrateur.e.s culturels organisé conjointement par l'AVDC, le SSRS, artos et Culture Valais. Dans un cadre informel, ce petit déjeuner a pour objectif de réunir les administrateur.e.s de la région autour d'une thématique, de stimuler les échanges d'expérience et d'ouvrir des discussions sur les pratiques de chacun-e.

Parmi les thèmes suggérés pour ce troisième rendez-vous: la production déléguée et la coproduction. Les participants seront invités à nourrir la discussion de leurs expériences et de leurs pratiques. Si vous souhaitez qu’un autre sujet soit abordé lors de ce Café des administrateur.e.s culturels, n'hésitez pas à nous le faire savoir.

Entrée libre, sans inscription.
Organisation: www.ssrs.ch – www.artos-net.ch – www.avdc.ch – www.culturevalais.ch

 

ACTUALITES DES COMPAGNIES ET CHOREGRAPHES VAUDOIS

 
De la danse, du parkour et des décors interactifs, voici les ingrédients de Ghetto Jam, une performance portée par la Cie ADN Dialect avec des jeunes des écoles de la région. Organisé pour la troisième fois, ce projet de médiation culturelle associe ateliers, spectacle et création d’un clip vidéo. Découvrez ensuite à Cinérive à 19:00, le court-métrage "Genre", réalisé lors de l'édition précédente.
 
Pour prolonger la performance de Ghetto Jam, Cinérive projette Genre, un court-métrage réalisé par les adolescents des établissements secondaires de Vevey, Montreux et la Tour-de-Peilz. Suivi d’une discussion avec les jeunes et les chorégraphes de la Cie ADN Dialect.
De : Cie ADN Dialect - Angelo Dello Iacono et Marion Dil - Réalisation : Sébastien Goyon et Angelo Dello Iacono

 
29.4.2017-7.5.2017 /// Fête de la Danse
Massagno / Fribourg / Zurich / Vevey / La Chaux-de-Fonds / Zoug / Lausanne / Carouge / Genève / Bâle / Sierre
WOMB est un film en mouvement, un objet cinématographique tridimensionnel sonore et visuel. Trois personnages surgissent de la matrice (womb) et découvrent le volume du monde. Corps-volume, analogie abstraite du déroulement de la vie, du plein vers le vide. Les décors sont signés Sylvie Fleury, les costumes Jean-Paul Lespagnard et la chorégraphie Gilles Jobin.
 
Solographies /// Cie Linga
25.5.2017 /// Teatro Dimitri /// Verscio
Solographies tire son inspiration d’un travail ad personam, dédié à dévoiler les différentes facettes des artistes interprètes, de ces êtres fragiles et bouleversants qui se donnent corps et âme lorsque le rideau se lève. Profonde et éternelle confrontation entre l’artiste et la scène, l’artiste et le public, l’artiste et lui-même, le solo est aussi le lieu privilégié du dialogue entre chorégraphe et interprète. Un retour à l’essence même de la danse, une exploration profonde des différentes facettes de l’artiste, de l’être scénique.
 
17-18.5.2017 /// Teatro Vascello /// Rome (I)
20.5.2017 /// Fonderia39 /// Reggio Emilia
Dans TABULA, les règles du jeu sont constamment modifiées par les mouvements d’une scénographie imposante. La pièce explore les variations spatiales que permettent deux tables monumentales, aussi bien dans l’immobilité de «cènes» contemporaines que dans l’agitation d’une dispute de périmètre. L’espace est ici le maître-mot. Espace partagé, conquis, revendiqué, par les huit interprètes d’une danse à fleur de peau, contrastée et puissante. Modulé à l’infini, l'espace scénique n'est plus rigide enveloppe, mais substance vivante, élastique. Mille terrains de jeux où se déploient les alliances et les hostilités les plus invraisemblables.
 
The Wanderers Peace /// Cie Nicole Seiler
The Wanderers Peace est une recherche documentaire sur la vie de la danseuse allemande Beatrice Cordua. Tournant son regard sur le passé, ce travail dansé et filmé examine de manière sensible les transformations du corps, mais aussi celles, historiques, du milieu de la danse. Beatrice Cordua partage ses souvenirs et ses expériences de danseuse vécues durant les dernières quelques décennies. Spectacle en allemand. Surtitré en français.
 
Après le solo pour jeune public CACHE FANTÔME (2010), YoungSoon Cho Jaquet s’associe cette fois à une modeleuse, Héloïse Heïdi Fracheboud, et une percussionniste, Alexandra Bellon. Ensemble, les trois femmes entendent proposer une version contemporaine du conte de Sugungga, célèbre Pansori – récit chanté traditionnel coréen convoquant chant, danse et rythmique - qui narre les aventures du Roi dragon de la mer du sud, de la tortue et du lapin sauvage...
 
Je t'aime à l'italienne /// Cie Octavio de la Roza
Autour d’une chorégraphie pour quatre danseurs italiens et lui-­même, ce spectacle explore la culture italienne dans ce qu’elle peut avoir de plus expressive, attachante, exubérante, chaude et surtout… amoureuse. Accompagné par de grands classiques musicaux italiens et des chansons du groupe Musica Nuda, Je t’aime à l’italienne est une déclaration passionnelle pleine d’humour, d’érotisme, de jalousie mais surtout d’amour réciproque entre les hommes et les femmes.
 
Vacuum génère des images impossibles, peintures fantastiques et scènes dignes de la science-fiction. Un jeu d’apparitions et de disparitions des corps, entre trou noir et éblouissement. Ce duo est le troisième volet d’une série de pièces appelée Dispositifs, en convergence avec les arts plastiques. Après Black Out et NEONS Never Ever, Oh! Noisy Shadows, Vacuum explore un nouvel aspect de notre perception visuelle: l’illusion.
 
CUT est une pièce chorégraphique dont le dispositif spatial et la situation du spectateur sont les décisions premières. Philippe Saire coupe le public et la scène en deux, littéralement, et installe un rapport scène-salle inhabituel. Le public reçoit successivement les deux facettes d’une même histoire. Il voit d’abord la pièce depuis un côté du gradin, puis change de côté à l’entracte et les danseurs rejouent la même partition. Un nouveau point de vue est alors offert au spectateur, et il lui incombe d’assembler les deux aspects de la même pièce, tel un puzzle.
 
De forme légère et conçu pour deux danseurs, Morphoses explore la thématique de la métamorphose. Une pièce graphique, proche des arts plastiques, où corps dansant et papier entrent en relation dans leur fragilité intrinsèque.
Les chorégraphes se plongent librement dans l’univers fantastique d’Ovide, à la recherche d’un lien entre ses Métamorphoses et nos légendes contemporaines. Dans un contexte de crise, transformer, changer, faire évoluer et recycler deviennent des actes qui prennent place pour palier un manque. Construire et déconstruire, un rythme binaire qui semble bercer la société contemporaine occidentale. La métamorphose comme choix thématique, c’est offrir un espace onirique, hors du temps, et satisfaire un besoin d’abstraction… avec les géants, le déluge, Deucalion et Pyrrha, Daphné, Narcisse ou encore Echo, Achille et Cycnus comme sources d’inspiration.

 
Tondorunderond /// Fréquence Moteur
Tondorunderond est une performance participative inspirée des rondes. Tout le monde est bienvenu ! Les participants apprennent quelques pas simples, écoutent la musique jouée en live et sont prêts à danser ensemble. À tour de rôle, chacun peut prendre les commandes de la ronde. Les participants peuvent rejoindre et quitter le cercle à tout moment. Ainsi naît la possibilité de former la plus grande ronde possible et de partager une expérience commune, basée sur l’échange et le plaisir.
 
Some Days est une vaste exposition au centre d’art contemporain d’Yverdon-les-Bains (CACY).
A Normal Working Day explore un univers artistique multi-facettes, nourri conjointement des champs du performatif et des arts plastiques en développant un répertoire vivant fait de gestes, de postures et de visions psychédéliques. Avec Some Days, Nadine, Marco et Zimoun questionnent les notions d’identité et d’individualité, les stéréotypes, les représentations et les interprétations qui y sont associées. Les corps et les mouvements perçus de façon démultipliés dans l'espace, invitent le public à une expérience au-delà des attentes et représentations habituelles. Parades séductrices, travestissements, corps plastiques désincarnés et dérision se mêlent dans des installations all over, des visions kaléidoscopiques qui prendront tout leur sens à l’occasion de la Fête de la danse 2017.

 
En guise de prolongement performatif de l'exposition Some Days, Delgado Fuchs ont imaginé une performance qui entre en résonance avec les motifs et les évocations déployés dans l’espace d’exposition. Une série de très brèves chorégraphies mises au point avec précision forme les éléments constitutifs de cette représentation singulière.
 
Le contrôle semble souvent être la seule manière de maîtriser sa trajectoire, et pourtant, l’aléatoire surgit parfois là où on ne l’attend pas. Avec cette nouvelle création, La Compagnie Idem présente une danse énergique et déliée, organique et virtuose, traversée des pulsions tumultueuses de la vie. De quoi inspirer de nombreux voyages intérieurs ou extérieurs.
 
Equi-libre /// Company Idem
Deux personnages. L’un traite celui qui se trouve à ses pieds. L’autre semble tolérer ces violences. Peu à peu, il se met pourtant en résistance. Les deux protagonistes s’efforcent à trouver un équilibre dans cette relation jusqu’alors inégale. Pour vivre en harmonie avec nos semblables, accepter cette confrontation est parfois inéluctable.
 
Avec ITMAR, Géraldine Chollet revisite les archétypes féminins de son enfance dans un milieu paysan, religieux et patriarcal, en les confrontant à l’univers dans lequel elle évolue aujourd’hui, urbain, alternatif et féministe. De ce décalage est né le désir d’explorer la notion d’exotisme et de prolonger une réflexion personnelle autour des racines et de l’intimité.
 
Portes ouvertes sur le travail de la Cie Utilité Publique /// Cie junior Le MARCHEPIED
Découvrez la troisième création de la saison 16|17. Les chorégraphes lausannois, Corinne et Nicholas Pettit Rochet ont travaillé durant trois semaines, sur la création d'ADAPTATION ZONE, avec les danseuses de la Cie Junior Le MARCHEPIED.

Adaptation Zone questionne « L’entrée en scène » : ses modalités, sa dramaturgie, ses caractéristiques. Entrer en scène sur un plateau nu, c’est, pour l’interprète, se jeter dans le vide, apparaître seul dans un espace et faire exister cet espace par son corps. C’est assumer un régime de présence particulier et s’exposer tout entier face au spectateur.
Réservation : info@marchepied.ch ou 021 312 16 45. Entrée libre sur réservation.

 

ACTUALITES DE NOS PARTENAIRES PRIVILEGE

 

Avec le passedanse, vous obtenez des réductions de 20 à 50% sur le prix des places de chacun des spectacles programmés. Il est valable pour toute la saison 2016-2017, d'août à juillet. Il coûte 20 francs suisses (prix unique, ou 18 euros).

La 21e saison du passedanse réunit toute la programmation chorégraphique de l’adc (association pour la danse contemporaine), la Bâtie – Festival de Genève, le Grand Théâtre de Genève, l'Esplanade du Lac (Divonne-les-Bains), Château Rouge (Annemasse), le Théâtre Forum Meyrin, le Festival Antigel, TU - Théâtre de l'Usine et le Service de la Culture de la Ville de Vernier. Sur présentation du passedanse 16/17, vous bénéficiez d’un tarif préférentiel pour les spectacles de danse, ou d’une bonne surprise, dans les lieux associés (à Genève: Théâtre du Galpon / dans le canton de Vaud: Théâtre Sévelin 36, Arsenic, Théâtre Vidy-Lausanne, l'Octogone - Théâtre de Pully / en France: Maison des Arts du Léman à Thonon, Bonlieu Scène nationale Annecy, Espace Malraux - Scène nationale de Chambéry et de la Savoie, Maison de la Danse de Lyon).

Vous pouvez obtenir le Passedanse aux billetteries des lieux partenaires (Salle des Eaux-Vives, Salle des Fêtes de Vernier, Grand Théâtre de Genève, Théâtre Forum Meyrin, Esplanade du Lac, Château Rouge, Théâtre de l'Usine) les soirs de représentation.

 
Quand l’énergie du chorégraphe Mourad Merzouki, star d’un hip-hop généreusement éclatant, rencontre la poésie d’Adrien Mondot et de Claire Bardainne, deux surdoués du numérique, le résultat est vertigineux. Les danseurs évoluent dans un décor numérique en 3D qui bouge en fonction de leurs déplacements. Sur le sol ou devant un écran géant, ils réalisent des prouesses aériennes et acrobatiques, qui ont fait de Pixel un succès imparable depuis sa création en 2014. Avec ce monde de sensations paradoxales, entre vivant et artifice, Mourad Merzouki trouve de nouvelles alliances pour alimenter son hip-hop aventureux, ici contrebalancé par trois artistes de cirque.
 
Dans le cadre de la Fête de la Danse à Vevey, l'Oriental-Vevey accueille:

Cinédanse > La Collection suisse de la danse vous propose un programme de films de danse à visionner confortablement installé dans des fauteuils. Cinédanse réunit une sélection de courts-métrages très variés qui sauront s’adresser à un large public.

Choreographic Captures >Le concours Choreographic Captures invite chaque année chorégraphes, danseurs, réalisateurs et artistes multimédias du monde entier à développer des langages visuels originaux pour chorégraphie et film dans un format publicitaire de 60 secondes. Découvrez les films 5 films gagnants, qui seront ensuite diffusés pendant une année en avant-programme publicitaire de plusieurs cinémas de Suisse et d’Allemagne, et proposez vos propres projets pour le prochain concours d’ici au 30 juin 2017 !

 
Pour cette première collaboration avec les Teintureries, Philippe Saire dirige les dix étudiants de la Promotion 2017 dans un atelier d’approche spécifique des textes.

Partant de l’analyse d’extraits choisis de pièces, le chorégraphe et les jeunes acteurs en tirent des situations physiques, individuelles ou relationnelles, des possibles états de corps, des extrapolations aussi. Puis, très vite, ils explorent ensemble physiquement comment tous ces éléments pourraient se concrétiser. Peu à peu, des séquences de mouvements s’élaborent et se fixent. Arrive alors le temps de recoller aux textes ces interprétations physiques, et de mêler étroitement textes et mouvements dans une partition précise. La présentation publique est le fruit de ce laboratoire, et trois groupes présente le résultat, en l’état, de cette recherche.

 
Dans le cadre de la Fête de la Danse, le Théâtre Sévelin 36 accueille:

5 mai 2017 - TSCHÄGG, Lucie Eidenbenz
En dialogue avec la tradition des Tschäggättä (personnages monstrueux de carnavals des montagnes suisses), trois danseuses partent à la recherche de leur « sauvage intérieur » et réinventent leur propre exotisme. La « danse d’ensauvagement» qui en résulte est une véritable pratique contemporaine et naît d’une urgence : Avons-nous besoin de nous déguiser, de devenir monstrueux pour finalement pouvoir être nous-mêmes ?

6 mai 2017 - SHOWS & BATTLE, organisé par Sally Sly Bizon avec les écoles de la région & guests
Sally Sly Bizon (Quadruple champion du monde - spécialité Boogaloo) vous invite à entrer dans l’univers des battles hip-hop. Au programme: des shows de crews d’ici et d’ailleurs ainsi que des démos. Plus de 20 danseurs de haut niveau se retrouvent pour s’affronter et disputer le premier prix «Solo» devant un jury de professionnels. Pour s’assurer vainqueurs, les concurrents vont devoir montrer leurs shows les plus époustouflants, trois catégories à choix : hip-hop, b-boy et popping.

COURS DE DANSE, à l'Annexe 36 et au Théâtre Sévelin 36
Seul, en couple ou en famille, la danse se décline pour tous les goûts et tous les âges ! Du dancehall à la cumbia, du lindy hop à la danse folklorique vaudoise, le programme comprend de nombreux cours d’initiation de danse.

 
Le chorégraphe, chanteur et performeur zurichois Daniel Hellmann et l’ensemble musical novantik project basel créent une messe des morts plastique, chorégraphique et musicale en l’honneur de l’animal, révélant la complexité étonnante de notre rapport à la chair et au vivant.
 
La danseuse et chorégraphe Géraldine Chollet incarne avec sensualité et humour les archétypes de la féminité, au-delà de la soumission et du kitsch folklorique, à travers Itmar, une créature mi-femme mi-bovin, entre la diva, la figure sacrée et la vache laitière.
 
Les huit nouvelles Pièces distinguées (n°46 à 53) de la chorégraphe madrilène et genevoise La Ribot relèvent autant de l’exposition plastique que de la fiction théâtrale. Elles invitent chaque spectateur à suivre librement, selon le point de vue qu’il choisit, les métamorphoses des trois interprètes et de leurs relations.
 
Pour marquer le lancement de sa 12e édition, la Fête de la Danse, en collaboration avec le Théâtre de Vidy, vous convie à un apéritif d’ouverture en présence des représentants de la culture. Un moment convivial ouvert aux professionnels du champ chorégraphique, ainsi qu’à tous les amateurs de danse.

Jeudi 4 mai au Théâtre de Vidy:
18h-19h30 > Les avant-gardes de la danse, cours d’introduction donné par Eric Vautrin
18h30-19h50 > Another Distinguée, spectacle de La Ribot
19h-19h30 > Du rêve de la danse à la danse rêvée, installation et projection de la Troupe Ensemble
19h45-20h30 > Apéritif d’ouverture de la Fête de la Danse
20h30-21h20 > Anechoic, Cie Greffe – Cindy Van Acker
22h-1h > Vidy fête la danse ! dancing party avec le Club Michel

 
Anechoic, de la chorégraphe genevoise Cindy Van Acker, est une pièce pour 53 danseurs dans un paysage naturel, recréée à Vidy pour la Fête de la Danse. A l’heure bleue, en plein air, une haie de silhouettes noires débute un ballet synchrone qui esquisse la ligne claire d’un alphabet inconnu.
 
Dans le cadre de la Fête de la Danse, le Théâtre de l'Octogone accueille Rudra ou l'Amour danseur présenté par Michel Gascard. L’Ecole-Atelier Rudra Béjart Lausanne offre un jeu de Danses, de Musiques et de Comédies. Rudra, aime à offrir chaque année au public de la Fête de la Danse, un spectacle original qui est le fruit de l’enseignement prodigué par ses professeurs.
 
À l’aide d’une construction astucieuse, Philippe Saire coupe la scène et le public en deux, littéralement. Avec cinq danseurs et danseuses, il invite à un jeu de perceptions et fait du doute une vertu. Suspense !
 
En danse comme dans la vie, le contrôle semble être la seule manière de maîtriser sa trajectoire, mais l’aléatoire surgit là où on ne l’attend pas avec la company Idem.
 
Les pièces de Perrine Valli cheminent sur les voies du désir, le plus souvent inspirées par des artistes. C’est Henry Darger qui l’allume aujourd’hui, et plus précisément ses tableaux sur le périple des Vivian Girls, huit soeurs, huit elfes hermaphrodites leader d’un mouvement de révolte. Sur le ressac rythmique d’Eric Linder, Fabio Bergamaschi, Marthe Krummenacher, Corina Pia, Evita Pitara, Rudi van der Merwe, Arnaud Bacharach, Manon Parent et Rémi Richaud deviendront les Vivian Girls.
 
Le Dance On Ensemble réunit des danseurs professionnels qui, passés chez Forsythe, Béjart et autres Ballets renommés, ont développé avec le temps une nouvelle virtuosité. L’intelligence physique et l’expérience vécue s’ajoutent aux connaissances techniques et à la conscience profonde de l’impact de son propre corps en mouvement. Ces danseurs sont, pour cette création, chorégraphiés par l'américaine Deborah Hay, figure pionnière du postmodern et qui place la danse aux frontières du monde physique.
 
Trois femmes vêtues de costumes traditionnels suisses chantent le yodle. Après le solo de danse pour jeune public Cache fantôme, YoungSoon Cho Jaquet s’associe pour Suggunga à une yodeleuse, Héloïse Heidi Fracheboud et à une percussionniste, Alexandra Bellon.
 
Elle met de la danse dans notre quotidien. Valérie Défago Guidoux a créé son école de danse en 1992. «Tendanses» accueille 200 élèves à Sierre, enfants et adultes qui, chaque semaine, partagent leur enthousiasme pour la danse classique, le Modern’ Jazz, la danse contemporaine ou orientale. 200 élèves qu’elle met en scène tous les deux ans « pour partager le plaisir du plateau. »
Pour le TLH – Sierre, la danseuse propose deux spectacles : Pinocchio avec les enfants, et CorresponDanses avec les adolescents et adultes.

 
11h15, Place de l'Hôtel de Ville > JINX 103, Jòzsef Trefeli et Gàbor Varga
13h15, Place de l'Hôtel de Ville > CREATURE, Jòzsef Trefeli et Gàbor Varga
Les Genevois d’origine hongroise Jòzsef Trefeli et Gàbor Varga réinventent la danse traditionnelle, réquisitionnent le folklore pour engendrer une nouvelle créature. Jinx 103 est joueur, joyeux, bon vivant, Creature, à la manière d’une catharsis permet d’autres émotions, la joie bien sûr, mais aussi la tristesse, la peur…

17h à la Sacoche, en collaboration avec Magimalice > VAS-Y SAUTE, Cie Kumpane avec Tina Beyeler, Schaffhouse
Si seulement elle n’avait pas été, encore une fois, choisie en dernier à la gym ce matin. Elle n’aurait pas été obligée de prétendre une chose pareille. Mais ce qui est dit est dit…

20h15 en Ville de Sierre > ANECHOIC, Cie Greffe - Cindy Van Acker
La pièce Anechoic est écrite pour 53 danseurs. Elle s’inscrit dans un vaste paysage et débute au crépuscule. Plus qu’une danse, Anechoic construit un paysage qui se dérobe peu à peu à la contemplation pour s’ordonner aux corps en mouvement.

 
Un spectacle décalé et plein d’humour pour six danseurs-pitres au sommet de leur art. Danseur formé à l’Académie Solange Golovine, interprète chez Russillo, Peter Goss ou Rudolf Noureev, Philippe Lafeuille connaît la danse. Il en connaît ses codes, ses tics, ses errements et c’est ce qui servira de matière pour construire la caricature, pivot de cette comédie chorégraphique.
 
25 jeunes danseurs, choisis dans le monde entier, dansent à la Cinevox Junior Company créant la qualité et une atmosphère jeune, professionnelle et dynamique. Cinevox présente à Nuithonie "Made in Switzerland", un spectacle chorégraphié par Nicole Morel, Franz Brodmann et Félix Duméril.
 
«inaudible», c’est la rencontre de la danse avec la musique de George Gershwin et de Mauro Lanza. Entouré de danseurs talentueux, Thomas Hauert livre une chorégraphie extraordinairement dense et détaillée qui donne une matérialité physique à l’expérience musicale. Une pièce colorée et grinçante où le plaisir de danser devient urgence.
 
Troisième volet de « Dispositifs », série en cours à la frontière entre danse et arts visuels, «Vacuum» recourt à l’illusion
d’optique créée par deux néons. Un jeu d’apparitions et de disparitions des corps, entre trou noir et éblouissement. Un résultat édifiant, lyrique, qui fait défiler toute une histoire de l’art, des peintures de la Renaissance à la photographie.

 

ACTUALITES DE NOTRE PARTENAIRE RESIDENCE

 
Du 5 au 7 mai, l'Arsenic accueille la Fête de la Danse avec un programme dense et varié !

Au programme
Projection WOMB du film 3D de la Cie Gilles Jobin
Une cinquantaine de cours et ateliers de danse pour s'initier à tout style de danse !
Collage de danse Méli-mélo, table à bricole pour les entants
Salon de films de danse: Cinédanse et Choreographic Captures
Intermède dansé et Scène ouverte des écoles de danse
Démonstration de pole dance
Performance participative Tondorunderond de Fréquence Moteur
Bal Bricoswing avec les Street Lemon et Planet Dance Martin
Disco Kids, une boum pour les enfants
Et bien d'autres surprises encore !

 

MEDIATION DANSE

 

Dans le cadre du programme de l'Université populaire Lausanne, Jean-Pierre Pastori, journaliste, écrivain et historien de la danse, propose un cours sur l'histoire de la danse aux XIXe et XXe siècles.
En six séances, c’est une large part de l’histoire de la danse qui sera retracée, vidéos à l’appui. Point de départ de ce voyage chorégraphique, le ballet romantique de la première moitié du XIXe (La Sylphide, Giselle...). Suivra le ballet classique de la seconde partie du siècle tant en France qu’en Russie (Coppélia, Le Lac des cygnes, Casse-noisette...). En troisième lieu sera évoquée la révolution des Ballets russes de Diaghilev (Le Sacre du printemps, Le Tricorne, Le Fils prodigue...). Puis l’émergence de la danse moderne, tant en Allemagne (Mary Wigman) qu’aux Etats-Unis (Martha Graham). Une cinquième séance permettra de se familiariser avec la danse dite contemporaine (de Merce Cunningham à Sasha Waltz). Et l’on conclura avec l’œuvre de Maurice Béjart, décédé il y a tout juste dix ans.

 
12.5.2017 + 14.5.2017 /// Media Campus (Studio du Tanzhaus) /// Zurich

Profitant de la présence de Maria Speth à Zurich, Reso – Réseau Danse Suisse organise un atelier de deux jours avec cette spécialiste de l'enseignement de la danse auprès des enfants et des adolescents. Appelée à donner des cours et monter des projets partout dans le monde, la hollandaise fait halte en Suisse pour partager sa longue expérience.

Par la danse et le mouvement, Maria Speth encouragera et accompagnera un travail créatif durant l'atelier. Il se centrera sur une démarche particulière qu'elle mène, celle de demander aux enfants et adolescents de choisir un thème de leur quotidien qui représente un défi pour eux. En étant traité par le moyen du mouvement, il leur permet de trouver des modes ludiques qui stimulent leur curiosité, fait appel à leurs émotions et encourage l'envie de travailler ensemble.

Dates : 12 mai 2017 (10h-17h) et 14 mai 2017 (10h-16h)
Lieu : Media Campus (Studio du Tanzhaus), Freihofstrasse 7, Zurich
Délai d’inscription : 8 mai 2017 (nombre de places limité)
Inscription et informations : Bettina Holzhausen, vermittlung@reso.ch, 079 745 30 24
Prix pour les deux jours : CHF 100.- (membres de DanseSuisse : CHF 80.-)
Langue : allemand et anglais, ainsi qu’une traduction chuchotée en français sur demande.

Le 12 mai 2017, de 16h à 17h, la médiatrice culturelle Lucia Baumgartner présentera le set de cartes « La danse c’est... » destiné à encourager l'échange sur des pièces de danse avec les jeunes et les publics en général.

 

Dans le cadre du week-end Etre bête(s), le Théâtre de Vidy vous invite à un débat. De l’éthique animale à la mythologie, de l’affection aux connaissances scientifiques, les questions animales croisent l’ensemble des champs de la culture et de la recherche. Philosophes, scientifiques et artistes échangent leurs approches et leurs points de vue.
 
3.5.2017, 18h-19h30 /// Le Dansomètre /// Vevey

Le Dansomètre, espace de travail dédié à la création chorégraphique à Vevey, vous invite à une session feedback autour du spectacle Solo bêtes d'amour de Manuela Bernasconi. La méthode feedback vise à accompagner les processus artistiques de manière productive.

A l'occasion de cette rencontre, les participants seront invités à se faire l'écho de la démarche créative de Manuela Bernasconi, donner leur feedback sur le travail en cours. La discussion sera menée par Valentine Paley.

Inscription auprès de info@dansometre.ch. Entrée libre.

 

Héloïse Pocry et Natacha Garcin vous proposent un atelier parents-enfants spécialement pour la Nuit de la lecture. Nous créerons tous ensemble des textes et des chorégraphies sur le thème des rêves, dans un esprit de créativité et de plaisir partagés. Laissez-vous porter par la magie des mots et de la danse !

Âge : enfants à partir de 6 ans, accompagnement par un adulte obligatoire
Inscription: heloise.pocry@collectiondeladanse.ch. Entrée libre, sur inscription.

 

L’atelier d’écriture Corps & Graphie, donné par Héloïse Pocry, prépare depuis le début de l’année son atelier-performance À portée de rêve, programmé à 20h pour la Nuit de la lecture 2017 à Lausanne. La danseuse et pédagogue Natacha Garcin apporte sa touche essentielle et enjouée à l’expérience. Basée sur les textes et les chorégraphies produits lors des ateliers, cette performance pleine de fantaisie comptera sur la participation active du public de la Nuit de la lecture.
 
Visite guidée de la ville /// Danse en balade

En compagnie d’un guide touristique, Lausanne Tourisme vous propose une visite de la ville avec pour fil conducteur la danse ! Démarrant à Ouchy pour évoquer l’histoire de la danse à Lausanne au début du 20e siècle, la balade fait halte à la Collection suisse de la danse pour découvrir l’Espace Béjart et s’achève au théâtre Arsenic où la Fête de la Danse bat son plein. Une belle façon de découvrir des lieux incontournables de cet art à Lausanne !

Sur inscription, jusqu’au mercredi 3 mai à danse@lausanne-tourisme.ch.
Les visites sont données en français, allemand ou anglais. Se munir d’un billet de transports publics pour la visite.

 

L’écriture est mouvement de l’esprit, le mouvement est écriture du corps: voici la relation intime entre deux moyens d’expression personnelle que nous expérimentons à travers des exercices courts et stimulants. Liberté et convivialité sont les maîtres mots de l’atelier. Une invitation à se laisser pousser des plumes ! Il n’est pas nécessaire d’avoir des affinités avec la danse ni un quelconque niveau d’écriture pour participer à l’atelier, bien au contraire ! Un atelier proposé par la Collection suisse de la danse, dans le cadre de la Fête de la Danse.

Inscription à heloise.pocry@collectiondeladanse.ch

 

La danseuse et pédagogue Natacha Garcin vous invite à jouer de vos dix doigts pour inventer une histoire dansée. Pour créer cette chorégraphie de mains, vous pourrez explorer des matières (papier, élastique, pâte à modeler, etc.) ou encore vous inspirer d'un texte (recette de cuisine, comptine, poème, chanson, etc.).

Maximum 12 participants / Dès 6 ans.
Vevey > Inscription obligatoire : biblio@vevey.ch
Lausanne > Inscription obligatoire : info@collectiondeladanse.ch

 

Conduit par la plasticienne Rosalie Vasey, cet atelier créatif propose de créer un film en utilisant le stop motion, une technique d’animation image par image souvent utilisée pour les dessins animés. Il s’agira donc de créer et mettre en mouvement des danseurs en papier. Les clichés pris en atelier, mis bout à bout, permettront aux participants de réaliser un court métrage.

Inscription obligatoire à info@collectiondeladanse.ch
12 participants maximum

 

Après la représentation, participez à une rencontre avec l’équipe artistique, occasion d’une discussion conviviale sur l’expérience qui vient d’être partagée, ses thèmes, sa fabrication, les impressions qu’elle laisse ou les questions qu’elle soulève. Entrée libre, sans réservation.
Rencontres à venir: 26 avril > avec Daniel Hellmann et 6 mai > avec La Ribot